Logo Safetravel Image Safetravel
RECHERCHE  
Conseils médicaux aux voyageurs | Recommandations du Comité d'experts en médecine des voyages
 
Rechercher un conseil  

Maladies et Traitements > Zika

La fièvre Zika Maladie en bref
La maladie à virus Zika est une maladie virale transmise par des moustiques (de type Aedes) qui piquent pendant la journée. Une personne sur cinq environ développe des symptômes tels que fièvre, rougeur de la peau, conjonctivite, douleurs articulaires et parfois maux de tête et douleurs musculaires. En général la maladie est peu sévère et guérit spontanément. Rarement, des complications immunologiques et neurologiques (syndrome de Guillain-Barré, méningoencéphalite) peuvent survenir. Une infection pendant la grossesse peut avoir de graves conséquences sur le cerveau et le système neurologique du fœtus. Il n'existe aucun vaccin ni traitement spécifique. La meilleure forme de prévention consiste à se protéger des piqûres de moustiques toute la journée et en début de soirée.

Transmission
Le virus Zika (un flavivirus) est transmis par une piqûre de moustique infecté du genre Aedes (surtout Aedes aegypti, parfois Aedes albopictus le «moustique tigre»), qui piquent durant la journée, avec une activité maximale à l'aube et quelques heures avant le coucher du soleil. Ces moustiques sont répandus dans les villes de régions tropicales et subtropicales et se reproduisent dans des petites collections d'eau près des habitations (récipients, pneus, flaques, pots de fleurs), en particulier pendant la saison des pluies. Le virus peut être transmis d'une personne à l'autre, pendant la grossesse par une mère infectée à son bébé, ou lors de relations sexuelles non protégées avec une personne infectée (avec ou sans symptômes). Du matériel génétique du virus Zika a été détecté dans le sperme (plusieurs mois après une infection), les sécrétions vaginales, le sang, la salive et les larmes (bien qu’à ce jour aucune transmission par la salive/les larmes n’ait été démontrée avec certitude). Une transmission par transfusion sanguine serait possible.

Répartition géographique
Le virus Zika a été identifié en 1947 chez des singes rhésus de la forêt Zika en Ouganda. Une circulation occasionnelle du virus a été décrite en Afrique et en Asie du Sud-Est pendant plusieurs décennies. Des épidémies ont touché en 2007 l'île de Yap (Micronésie), puis durant 2013-2015 des îles du Pacifique (Polynésie française, Nouvelle Calédonie, Cook, Ile de Pâques, Samoa, Solomon, Fiji, Vanuatu), le Cap Vert. En mai 2015 le continent américain a été touché pour la première fois, avec une épidémie au Brésil qui s'est rapidement répandue en Amérique du Sud, Amérique Centrale, et aux Caraïbes.


Symptômes et complications

Environ 70 à 80% des infections ne produisent aucun symptôme. Les manifestations cliniques débutent entre 3 à 14 jours après la piqûre de moustique infecté et sont généralement peu sévères : fièvre modérée, éruption cutanée (exanthème commençant au visage puis s'étendant au reste du corps) souvent accompagnée de démangeaisons, conjonctivite, douleurs aux articulations et parfois maux de tête, douleurs musculaires et troubles digestifs. En général, le malade guérit spontanément après 5-7 jours. Des complications neurologiques et immunologiques peuvent survenir mais sont rares. Une infection au virus Zika pendant la grossesse (quel que soit le trimestre) peut causer une microcéphalie (tête trop petite) et d'autres atteintes fœtales (oculaires, auditives et neurologiques).

Prévention
Il n'y a ni vaccin disponible ni traitement spécifique contre le virus Zika. On peut diminuer le risque d'infection en se protégeant efficacement contre les piqûres de moustiques la journée et en début de soirée : porter des habits clairs et longs imprégnés d'insecticides, appliquer des répulsifs sur les parties découvertes du corps (nuque, mains, chevilles), choisir un logement climatisé ou protégé par des grilles anti-moustiques aux portes et fenêtres et utiliser une moustiquaire (sieste). Pour prévenir une transmission par voie sexuelle du virus, il est recommandé d'utiliser un préservatif/ Femidom et de respecter les règles du "safer sex" pendant le voyage et au moins 2 mois après le retour de régions à risque augmenté (catégorie 1 de l'OMS) de transmission du Zika (hommes et femmes, avec ou sans symptômes d'une infection).

Attention : La situation est particulière pour les femmes enceintes. En raison du risque important de malformation fœtale grave, il est formellement déconseillé aux femmes enceintes de visiter une région à risque augmenté de transmission du virus Zika (catégorie 1 de l'OMS). Les femmes qui souhaitent avoir un enfant devraient attendre au minimum 2 mois après leur retour (ou celui de leur partenaire) d'une région à risque augmenté de transmission Zika avant de planifier une grossesse (attendre au moins 3 mois si procréation médicalement assistée).

Traitement
Il n'y a pas de traitement spécifique. La coexistence de la dengue et d'autres virus dans les zones de transmission du virus Zika peut compliquer le diagnostic. En cas de fièvre, consultez un médecin pour exclure la dengue ou une autre maladie qui peut donner des symptômes similaires au Zika, en particulier le paludisme (dans les régions d'endémie de la malaria), qui est une urgence vitale nécessitant un traitement urgent. Traitez la fièvre et les douleurs articulaires avec du paracétamol. Si la fièvre dengue n'a pas été exclue, évitez l'Aspirine™ et les médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens (risque de saignement).

En cas de fièvre chez une femme enceinte pendant ou au retour d'une zone de transmission du virus Zika, des examens sanguins et/ou urinaires sont indiqués. En cas d'infection confirmée, l'attitude à adopter doit être discutée avec le gynécologue, et si possible avec des spécialistes en médecine materno-fœtale et médecine tropicale.

Recommandations
Une protection optimale contre les piqûres de moustiques est recommandée à tous les voyageurs. En raison du risque de malformations fœtales, il est déconseillé aux femmes enceintes, à tout moment de la grossesse, de se rendre dans les régions à risque augmenté de transmission du Zika (en cas de voyage indispensable, une consultation détaillée en médecine des voyages est souhaitable avant le départ). En raison d'un risque de transmission sexuelle du Zika, l'emploi d'un préservatif est conseillé durant tout le voyage et au moins 2 mois après le retour d'une région à risque augmenté de transmission du virus Zika (hommes et femmes, avec ou sans symptômes d'une infection).


Pour plus d'informations
Organisation mondiale de la Santé : Zika Virus Disease

 


Dernière mise à jour: 08.01.2019

 

Safetravel® ne peut remplacer le jugement de votre médecin ou pharmacien, ou d'un spécialiste en médecine tropicale, en particulier s'il s'agit de conseiller des personnes à risque. N'hésitez pas à le contacter. Il établira un plan de vaccination personnel et vous remettra des documents complémentaires. La prescription d'ordonnances médicales peut être faite par votre médecin ou par les centres de vaccinations.
Conception du site ASTRAL - Contact - Dernière mise à jour du site le 09.07.2020