Logo Safetravel Image Safetravel
RECHERCHE  
Conseils médicaux aux voyageurs | Recommandations du Comité d'experts en médecine des voyages
 
Rechercher un conseil  

Maladies et Traitements > SIDA, Infection à VIH

La maladie en bref La Maladie en bref
Le virus de l'immunodéficience humaine ( VIH ) est transmis par l'intermédiaire du sang, du sperme et des sécrétions vaginales, ou encore à travers de petites blessures des muqueuses d'une personne infectée. La transmission peut survenir lors de rapports sexuels non protégés avec une personne infectée, d'échange d'aiguilles ou de seringues usagées, ou de transfusion avec du sang (ou d'autres dérivés sanguins) non testé, ainsi que d'une mère infectée à son bébé. La voie sexuelle est la voie de transmission la plus fréquente ( 80% des infections ) et il est recommandé d'utiliser systématiquement un préservatif lors de tout contact sexuel avec une personne inconnue ou infectée. Un seul rapport non protégé peut suffir pour être contaminé par le VIH. En cas d'exposition, demandez un avis médical immédiatement.

Transmission
Le VIH / Sida peut être transmis de 4 manières principales :

  • lors de rapports sexuels non protégés avec une personne infectée (voie vaginale, anale, buccale)
  • lors d'utilisation de seringues, d'instruments médicaux ou dentaires, ou de tout objet infecté (non stérilisé) pénétrant à travers la peau (tatouage, piercing, acupuncture)
  • lors de transfusion de sang infecté non testé ou d'autres dérivés sanguins
  • par une mère infectée à son bébé, avant ou pendant l'accouchement ou lors de l'allaitement

Les contacts sans danger sont les baisers, les caresses, l'utilisation des toilettes publiques, les piscines, les transports en commun et les repas au restaurant. Les moustiques ne transmettent pas le VIH.

Répartition géographique
Le danger d'infection existe dans tous les pays. La carte géographique à droite montre les différences régionales dans la fréquence de cas d'infection par le virus VIH. Dans les régions avec un pourcentage élevé de personnes séropositives dans la population (rouge foncé), le risque d'infection est particulièrement élevé lors de relations sexuelles non protégées. Il y a 40 millions de personnes HIV+ dans le monde.

Symptômes et complications
Les premiers signes d'une infection au VIH peuvent mimer un état grippal passager (fièvre, ganglions enflammés, rougeur de la peau). L'infection peut ensuite progresser silencieusement sans aucun symptôme pendant des années. Ensuite peuvent apparaître des fièvres périodiques, une perte de poids, une perte d'appétit et une grande fatigue. On parle de sida (Syndrome d' Immuno-Déficience Acquise) lorsque certaines maladies infectieuses (virus, bactéries, champignons) ou tumeurs se développent à la suite de la diminution des capacités de défense du corps.

Diagnostic
L'infection à VIH est diagnostiquée par l'apparition d'anticorps anti-VIH (test VIH) quelques mois après l'exposition. Cependant, si des symptômes apparaissent avant, consultez un médecin et des tests spéciaux de dépistage peuvent être pratiqués.

Prévention
Il n'existe pas de vaccin commercialisé contre le VIH.
Prévenir l'infection est aujourd'hui le meilleur moyen de l'éviter. En cas d'aventure sexuelle d'une nuit, particulièrement pendant les vacances,  utilisez toujours un préservatif (ou un Femidom) pour les relations sexuelles avec pénétration (vaginale ou anale) et, pour les relations orales, ne prenez pas de sperme ni de sang menstruel dans la bouche (et ne l'avalez pas). Utilisez systématiquement des préservatifs de qualité (label "ok") et emportez un stock suffisant avec vous (sur place on ne peut pas toujours en trouver et leur qualité est parfois douteuse). Ne renoncez pas à cette protection sous l'influence de l'alcool, par timidité ou parce que vous ne les avez pas sur vous.
N'utilisez jamais d'aiguilles ou de seringues usagées. Insistez sur l'emploi de matériel à usage unique neuf (ou stérilisé) lors de traitements médicaux ou par un naturopathe (acupuncture), de tatouage, de piercing, de pédicure ou de manicure. N'employez jamais de rasoir ou de brosse à dents qui ne vous appartiennent pas. 

Traitement
Pour le moment, l'infection demeure incurable. Il existe des médicaments efficaces qui ralentissent ou bloquent l'évolution de la maladie sans toutefois la guérir.
Traitement post-exposition : En cas de risque de transmission (relation sexuelle à risque, échange d'aiguilles, etc.), il est nécessaire de consulter un médecin au plus vite pour évaluer l'indication d'un traitement préventif (PPE, prophylaxie postexposition). Ce traitement de plusieurs semaines réduit le risque de transmission sans pour autant l'exclure complètement. Sa réussite est d'autant plus probable que le traitement aura débuté le plus tôt possible après l'exposition au risque.


VIH / Sida et voyages

Certains pays exigent un test VIH pour les séjours prolongés.

Voyageurs vivant avec le VIH

  • Si votre infection est bien contrôlée (compte CD4 stable, disparition du virus dans le sang, bonne tolérance de la thérapie antirétrovirale et sans infection opportuniste), vous pouvez envisager un voyage.
  • Une consultation médicale est nécessaire pour discuter des vaccinations et de la prévention de maladies, en disposant d'un dosage récent des lymphocytes CD4. Cependant, il faut savoir que la protection atteinte par les vaccins n'est pas aussi élevée que celle des personnes ayant une défense immunitaire normale.
  • Certains vaccins vivants peuvent être contre-indiqués si le taux de CD4 est insuffisant. (Consultez  "Vaccinations " pour plus d'infos).
  • Précautions en voyage : prévenez la transmission à d'autres personnes du virus: un préservatif doit être utilisé pour toute relation sexuelle (également pour éviter de contracter une autre maladie sexuellement transmissible !). Le dosage de la prophylaxie contre le paludisme peut nécessiter un ajustement en fonction de la prise de médicaments antiviraux. Suivez-la de manière rigoureuse. Une bonne hygiène alimentaire est très importante. En cas de problème de santé, consultez rapidement un médecin.

Les sujets atteints de sida devraient s'abstenir de voyager dans les pays tropicaux où de graves complications peuvent apparaître en cas d'infection.

Pour plus de renseignements :


Mise à jour: 05.02.2008; 28.03.2008

 

 

Safetravel® ne peut remplacer le jugement de votre médecin ou pharmacien, ou d'un spécialiste en médecine tropicale, en particulier s'il s'agit de conseiller des personnes à risque. N'hésitez pas à le contacter. Il établira un plan de vaccination personnel et vous remettra des documents complémentaires. La prescription d'ordonnances médicales peut être faite par votre médecin ou par les centres de vaccinations.
Conception du site ASTRAL - Contact - Dernière mise à jour du site le 16.12.2017