Logo Safetravel Image Safetravel
RECHERCHE  
Conseils médicaux aux voyageurs | Recommandations du Comité d'experts en médecine des voyages
 
Rechercher un conseil  

Maladies et Traitements > Paludisme (malaria)

Paludisme (malaria) Maladie en bref
Le paludisme (la malaria) est une maladie parasitaire transmise par des moustiques qui piquent la nuit. Elle se manifeste par de la fièvre et un état grippal et peut être mortelle. Elle sévit dans de nombreuses zones tropicales et sub-tropicales du monde. Chaque année des milliers de voyageurs en sont atteints. Pour la prévenir, protégez-vous des piqûres de moustiques le soir et la nuit (lotions anti-moustiques, moustiquaire, etc.) et prenez scrupuleusement un médicament antipaludique (chimioprophylaxie) si vous vous rendez dans une zone à haut risque ou un traitement de secours dans les régions à faible risque. Le paludisme est particulièrement grave pour les femmes enceintes et les enfants. Toute fièvre, pendant ou après un voyage en zone d'endémie doit vous faire suspecter une crise de paludisme et consulter un médecin dans les plus brefs délais.

Transmission
Le paludisme est causé par un parasite (le plasmodium) qui est transmis à l'homme par les moustiques de la famille des anophèles qui piquent le soir et la nuit. Il existe cinq types de plasmodium: P. vivax, P. falciparum, P. malariae, P. ovale et P. knowlesi. Le paludisme à P. falciparum est la forme la plus dangereuse, pouvant conduire rapidement à des complications graves, voire mortelles. Dans les régions d'endémie, la transmission peut se faire toute l'année ou de façon saisonnière. Le risque peut être extrêmement variable d'une région à l'autre. La transmission ne se fait généralement pas au dessus de 2500 m.

Répartition géographique
Le paludisme est endémique dans une centaine de pays du monde en Afrique sub-saharienne, en Asie, dans l'Océan Pacifique et en Amérique Centrale et du Sud. 

Symptômes et complications
Suite à la piqûre de moustique, le parasite entre dans la circulation sanguine et atteint le foie où il se multiplie (phase muette sans symptômes). Il infecte ensuite les globules rouges, pouvant mener à l'obstruction de vaisseaux sanguins de nombreux organes vitaux comme le cerveau. Il faut au moins 6 jours entre la piqûre et l'apparition de manifestations cliniques: fièvre, frissons, maux de tête, douleurs musculaires, et parfois toux, nausées/vomissements et diarrhée. Les premiers symptômes peuvent sembler bénins, comme une grippe, mais doivent néanmoins toujours faire penser au paludisme qui peut être mortel si aucun traitement n'est donné. Les manifestations cliniques et la fièvre peuvent apparaître plusieurs mois voire années après le voyage. Le paludisme est particulièrement grave pour les femmes enceintes, pouvant augmenter le risque de fausse couche et de décès maternel et foetal. Chez les enfants l'évolution peut également être très rapidement sévère, voire mortelle.

Prévention
1) Protégez-vous des moustiques le soir et la nuit

  • Portez des pantalons longs et des chemises à longues manches de couleur claire
  • Appliquez une lotion antimoustique d'efficacité reconnue sur les parties exposées (chevilles, nuque, mains, visage) et imprégnez vos vêtements d'un insecticide
  • Dormez dans une chambre climatisée ou protégée par des grilles anti-moustiques aux portes et fenêtres, ou utilisez une moustiquaire imprégnée d'insecticide (elle ne doit pas toucher la peau et être bien glissée sous le matelas)

2) Prenez un médicament antipaludique de manière préventive dans les régions à haut risque (chimioprophylaxie). Plusieurs médicaments efficaces sont disponibles : 

  • atovaquone + proguanil (MALARONE®, ATOVAQUONE PLUS®) : 1 fois par jour, en commençant 1 à 2 jours avant le départ, le prendre tous les jours pendant le voyage, et le poursuivre jusqu'à 7 jours après le retour
  • ou doxycycline (monohydrate) (DOXYSOL®, SUPRACYCLINE®, VIBRAMYCINE®) : 1 fois par jour, en commençant 1 à 2 jours avant le départ, le prendre tous les jours pendant le voyage, et le poursuivre jusqu'à 4 semaines après le retour
  • ou méfloquine (MEPHAQUINE®) : 1 fois par semaine, en commençant 1 semaine avant le départ, poursuivre la prise hebdomadaire pendant tout le séjour et encore pendant les 4 semaines après le retour de voyage

3) Dans les zones à faible risque de paludisme, emportez avec vous un médicament antipaludique de secours à prendre en cas d'apparition de fièvre et d'impossibilité à consulter un médecin dans les 12 à 24 heures. (Voir sous " Traitement de secours du paludisme " pour les choix des médicaments et la posologie)

Il n'existe pas de vaccin pour les voyageurs.

Traitement
Le paludisme constitue une urgence médicale.
Pendant ou après votre voyage, si vous avez de la fièvre supérieure à 38°, accompagnée de maux de tête, de frissons, ou de symptômes de grippe, vous devez consulter immédiatement un médecin. Un diagnostic précoce et un traitement approprié peuvent sauver la vie.

Recommandations
Cliquez sous la rubrique " DESTINATIONS " pour savoir s'il vous faut prendre un médicament antipaludique dans le pays de votre séjour.



Dernière mise à jour: 18.05.2016

 

Safetravel® ne peut remplacer le jugement de votre médecin ou pharmacien, ou d'un spécialiste en médecine tropicale, en particulier s'il s'agit de conseiller des personnes à risque. N'hésitez pas à le contacter. Il établira un plan de vaccination personnel et vous remettra des documents complémentaires. La prescription d'ordonnances médicales peut être faite par votre médecin ou par les centres de vaccinations.
Conception du site ASTRAL - Contact - Dernière mise à jour du site le 21.10.2017