Logo Safetravel Image Safetravel
RECHERCHE  
Conseils médicaux aux voyageurs | Recommandations du Comité d'experts en médecine des voyages
 
Rechercher un conseil  

Maladies et Traitements > Fièvre Ebola

La maladie en bref La La maladie 
La fièvre Ebola (ou maladie à virus Ebola) est une fièvre virale hémorragique extrêmement virulente, mortelle dans 50 à 90% des cas, transmise lors d'un contact direct avec les liquides corporels et les sécrétions (le sang, le vomi, les selles, le sperme, etc.) d'une personne malade ou décédée d'Ebola ou par la manipulation ou la consommation d'un animal infecté (viande de brousse, chauve-souris). Les symptômes sont une fièvre soudaine, des douleurs musculaires, une fatigue intense, un mal de gorge, des maux de tête, suivi de diarrhées, de vomissements et de saignements internes et externes. A ce jour il n'existe aucun vaccin homologué ni de traitement spécifique contre l'Ebola.

Transmission
Le virus Ebola appartient à la famille des Filoviridae. Des chauves-souris frugivores sont soupçonnées d'être le réservoir naturel du virus. L'homme peut être infecté en manipulant ou en mangeant de la viande insuffisamment cuite d'animaux infectés (chauve-souris, chimpanzés, gorilles, antilopes des bois, etc.). Le virus peut également se transmettre de personne à personne lors de contacts directs des muqueuses (yeux, nez, bouche) ou de la peau lésée avec les sécrétions et les liquides biologiques (sang, vomi, selles, salive, urine, etc.) de personnes malades ou décédées d'Ebola ou lors de rapports sexuels (le virus reste présent dans le sperme plusieurs mois après une infection). Une transmission est possible par contact de la peau écorchée avec des surfaces ou des matériaux contaminés par des liquides corporels d'un malade (linge de lit, vêtements, vaisselle par exemple). Durant le temps d'incubation (période entre l'infection et les premiers symptômes), qui varie de 2 à  21 jours,  la personne infectée n'est pas contagieuse et ne peut pas transmettre le virus à d'autres.

Répartition géographique
Le virus Ebola a été découvert en 1976 et des flambées sporadiques ont éclaté dans des villages isolés en Afrique Centrale et de l'Est. Depuis début 2014 une épidémie de grande ampleur sévit pour la première fois en Afrique de l'Ouest (Guinée, au Libéria et au Sierra Leone) et en zone urbaine (capitales touchées).

Symptômes et complications
Le virus Ebola infecte de nombreuses cellules du corps (des vaisseaux sanguins, du sang et de plusieurs organes dont le foie, la rate, certaines glandes, etc.) et peut causer une défaillance multi-organique. Les symptômes initiaux sont une fièvre soudaine et élevée, des douleurs musculaires, des maux de tête, un mal de gorge, suivi de diarrhées, de vomissements, de tâches rouges à la peau et de saignements internes et externes. La létalité est de 50 à 90 %.

Prévention et traitement
Pendant une flambée, les personnes les plus exposées sont le personnel médical, les familles et les personnes ayant des contacts rapprochés avec les malades et les personnes décédées. Toute personne soignant un malade d'Ebola devrait porter un équipement complet de protection (gants, blouse, masque, lunettes, bottes fermées) et régulièrement se laver et se désinfecter les mains. Les animaux sauvages peuvent être infectés dans les régions rurales d'endémie et le port de gants est recommandé en cas de manipulation / chasse d'animaux. La consommation de chauves-souris ou d'animaux de brousse et tout particulièrement la viande insuffisamment cuite est à éviter.

A ce jour il n'existe aucun traitement spécifique contre l'Ebola. Une hospitalisation permet des soins de soutien (réhydratation, maintien de la pression sanguine). Plusieurs dérivés du sang, traitements immunologiques et médicaments sont à l'étude, et des vaccins sont en cours d'évaluation. Les personnes ayant eu des contacts avec un malade d'Ebola devraient surveiller leur température corporelle durant les 21 jours après une possible exposition. En cas de survenue de fièvre (38°C) et/ ou d'autres symptômes d'Ebola, il leur faut tout de suite appeler un centre d'urgence en expliquant la possible exposition et renoncer dans l'immédiat à prendre un mode de transport collectif (avion, bus, train).

Recommandations 
Le risque pour les voyageurs reste faible, sauf dans les régions touchées par une épidémie d'Ebola et de contacts non protégés avec des malades (personnel soignant, visite de membres de la famille et de proches, relations sexuelles non protégées) ou des personnes décédées. Dans les zones d'endémie du virus, il est recommandé d'éviter tout contact avec les animaux sauvages et de ne pas consommer de viande de brousse.

 


Pour plus d'informations:

 

Dernière mise à jour: 27.01.16

 

 

Safetravel® ne peut remplacer le jugement de votre médecin ou pharmacien, ou d'un spécialiste en médecine tropicale, en particulier s'il s'agit de conseiller des personnes à risque. N'hésitez pas à le contacter. Il établira un plan de vaccination personnel et vous remettra des documents complémentaires. La prescription d'ordonnances médicales peut être faite par votre médecin ou par les centres de vaccinations.
Conception du site ASTRAL - Contact - Dernière mise à jour du site le 15.12.2017