Logo Safetravel Image Safetravel
RECHERCHE  
Conseils médicaux aux voyageurs | Recommandations du Comité d'experts en médecine des voyages
 
RECHERCHE  
Recherche par date
 

Nigeria : flambées de fièvre jaune 25-11-2020 (mise à jour: 18-12-2020)

Les autorités sanitaires du Nigéria ont recensé 1'558 cas suspectés de fièvre jaune, dont 56 confirmés par laboratoire, provenant de l’ensemble du pays depuis le début de l’année.  Actuellement, des flambées actives de fièvre jaune touchent 5 États (Bauchi, Benue, Delta, Enugu et Ebonyi) dans lesquels 48 cas ont été confirmés (dont 7 décès) entre juin et novembre 2020. En raison du faible taux de vaccination de la population, on peut s’attendre à la survenue de cas supplémentaires.

Par ailleurs, en raison de la circulation de faux certificats de vaccination (papier) contre la fièvre jaune, le gouvernement a introduit une carte de vaccination électronique « e-Yellow Card ». Depuis juillet 2019, toutes les personnes de nationalité nigériane (même habitant en Suisse) et les personnes domiciliées au Nigeria doivent disposer d’une « e-Yellow Card » pour quitter le pays. Il s'agit d'un certificat en papier qui est lisible électroniquement et qui est uniquement émis par les services publiques du Nigeria. D’après le International Airlines Transport Association  (IATA), ces personnes peuvent entrer au Nigeria avec l’habituel certificat international de vaccination en papier jaune mais doivent impérativement, dès leur arrivée, faire la demande d’une e-Yellow Card auprès de « Port Health Services of the Public Health Department in the Federal Ministry of Health of Nigeria » pour être autorisées à quitter le pays. Les touristes étrangers peuvent cependant toujours utiliser le carnet de vaccination international en format papier.

La fièvre jaune est une maladie virale hémorragique transmise par les piqûres de moustiques. Elle se manifeste par une fièvre élevée, des frissons, des douleurs musculaires, des maux de tête et des troubles digestifs, suivi chez certains malades d’une jaunisse et des saignements qui peuvent entraîner la mort. Il n'existe pas de traitement spécifique et la vaccination constitue le meilleur moyen de se protéger contre cette maladie. Les personnes pouvant avoir des contre-indications au vaccin (enfants de moins de 9 mois, femmes enceintes, baisse sévère de l'immunité ou des troubles du thymus, allergie aux protéines d'œuf, certains séniors), devraient consulter un centre de vaccination /spécialiste agréé de médecine des voyages en mentionnant leur condition, pour recevoir une évaluation individuelle et des conseils personnalisés. Les personnes non vaccinées (contre-indications) devraient se protéger de façon optimale contre les piqûres de moustique.

Sources : International Society for Infectious Diseases Promedmail 17.11.2020, Nigeria Centre for Disease Control, NCDC, week 47, 25.11.2020; ECTM Epinews 13.11.2020

Conséquences pour le voyageur: La vaccination contre la fièvre jaune est obligatoire pour les séjours au Nigéria. Elle doit être effectuée dans un centre vaccination officiel (ou par un médecin agréé) au moins 10 jours avant l'entrée dans le pays afin d'assurer une immunité protectrice. Chez les personnes immunocompétentes, il est recommandé d'effectuer un rappel unique après 10 ans (c'est-à-dire au maximum 2 doses de vaccins dans la vie). Les certificats (tampons) de vaccins contre la fièvre jaune délivrés au Nigeria doivent être considérés avec prudence (nombreux faux certificats) et le comité d’experts en médecine des voyages conseille de ne considérer uniquement les attestations électroniques émises dans le pays comme valables. Toute personne de nationalité nigériane ou habitant au Nigéria (de 9 mois à 65 ans) doit être en possession d’une e-Yellow card (carte de vaccination électronique) pour sortir du pays. Les touristes étrangers peuvent cependant toujours utiliser le carnet de vaccination internationale en format papier.

Destinations: Nigeria

Maladie: Fièvre jaune


Actualités apparentées:

Safetravel® ne peut remplacer le jugement de votre médecin ou pharmacien, ou d'un spécialiste en médecine tropicale, en particulier s'il s'agit de conseiller des personnes à risque. N'hésitez pas à le contacter. Il établira un plan de vaccination personnel et vous remettra des documents complémentaires. La prescription d'ordonnances médicales peut être faite par votre médecin ou par les centres de vaccinations.
Conception du site ASTRAL - Contact - Dernière mise à jour du site le 19.01.2021