Logo Safetravel Image Safetravel
RECHERCHE  
Conseils médicaux aux voyageurs | Recommandations du Comité d'experts en médecine des voyages
 
RECHERCHE  
Recherche par date
 

Mauritanie : fièvre de la Vallée du Rift 25-11-2020 (mise à jour: 01-12-2020)

L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) rapporte une importante flambée de fièvre de la Vallée du Rift en Mauritanie. Au moins 75 cas ont été confirmés par laboratoire parmi des échantillons prélevés dans 11 des 15 régions touchées, et 25 personnes sont décédées de la maladie. Il est difficile d’évaluer le nombre total de personnes infectées car l’épidémie de coronavirus (SARS-Co-V2) a interrompu de nombreux services de santé et le laboratoire national de référence traite en priorité les prélèvements de COVID-19, ce qui limite les analyses pour d’autres pathologies. L’épidémie survient suite à des précipitations inhabituellement abondantes et prolongées ayant contribué à la prolifération de moustiques vecteurs de la maladie dans des régions à forte densité animale. De nombreux animaux (chameaux, petits ruminants et bovins) ont également testé positif. La levée des mesures de confinement et des restrictions de voyages ont conduit à une augmentation de la circulation des personnes vers les zones rurales à la recherche de nourriture (comme le lait et la viande), de même que des mouvements pastoraux à la recherche d’eau et de pâturages, ce qui pourrait conduire à une aggravation de l’épidémie et à un risque de propagation dans les pays voisins (au Sénégal, au Mali et au Maroc).

La fièvre de la vallée du Rift est une maladie virale transmise par des moustiques qui touche surtout les animaux d’élevage (bovins, moutons, chameaux, chèvres, etc.). Les personnes travaillant avec le bétail, surtout les bergers et les paysans (parfois les bouchers et les vétérinaires) sont à risque lors de contacts avec les tissus et liquides corporels (sang, etc.) d’un animal infecté, ou en cas de piqûre par un moustique infecté. Jusqu’à présent aucune transmission de personne à personne n’a été documentée. Chez l’homme, la maladie se manifeste généralement après 2 à 6 jours par un état grippal et de la fièvre non spécifique et est le plus souvent bénigne. Rarement des évolutions sévères (encéphalite, formes hémorragiques) sont possibles. (Sources : OMS, Flambées épidémiques: Disease Outbreak News 13.11.2020 ; EKRM News 13.11.2020)

Conséquences pour le voyageur: Le risque est faible pour les voyageurs et les expatriés suisses vivant en Mauritanie. Protégez-vous contre les piqûres de moustique pendant la journée (et aussi le soir contre le paludisme). Evitez les contacts avec le bétail et soignez votre hygiène lors de manipulation de viande crue (portez des gants, lavez bien les mains et ustensiles de cuisine). Ne consommez que de la viande bien cuite et des produits laitiers pasteurisés. Par ailleurs, pour les séjours dans les régions à risque élevé de paludisme de Mauritanie, il est nécessaire de prendre un médicament (chimioprophylaxie) avant, pendant et après le voyage.

Destinations: Mauritanie

Maladie: Fièvres virales hémorragiques


Safetravel® ne peut remplacer le jugement de votre médecin ou pharmacien, ou d'un spécialiste en médecine tropicale, en particulier s'il s'agit de conseiller des personnes à risque. N'hésitez pas à le contacter. Il établira un plan de vaccination personnel et vous remettra des documents complémentaires. La prescription d'ordonnances médicales peut être faite par votre médecin ou par les centres de vaccinations.
Conception du site ASTRAL - Contact - Dernière mise à jour du site le 19.01.2021