Logo Safetravel Image Safetravel
RECHERCHE  
Conseils médicaux aux voyageurs | Recommandations du Comité d'experts en médecine des voyages
 
RECHERCHE  
Recherche par date
 

Encéphalite à tique après consommation de fromage cru 08-06-2020 (mise à jour: 15-06-2020)

Le 28 mai 2020 l'Agence régionale française de santé (ARS) d’Auvergne-Rhône-Alpes et la préfecture de l'Ain ont rapporté une flambée de 26 cas d’encéphalite à tiques (confirmés ou probables) dont 24 ont été hospitalisés. A ce jour le diagnostic d'encéphalite à tiques (méningo-encéphalite verno-estivale, MEVE) a pu être confirmé pour 10 patients. Des analyses complémentaires doivent être menées pour les autres cas. Une personne présentant des comorbidités importantes et des symptômes compatibles est décédée, sans qu'il soit possible de confirmer la cause exacte du décès. Les premiers cas sont apparus mi-avril et ont été mépris pour des cas COVID. Les patients ont présenté des symptômes pseudo-grippaux qui se sont estompés avant d'évoluer vers des céphalées intenses et des vertiges plus ou moins importants. Aucun patient n’a signalé avoir été piqué par une tique. L'origine alimentaire de la transmission du virus est privilégiée, car au moins 50% des personnes infectées ont consommé des fromages au lait cru de chèvre et de vache d'une exploitation agricole du bassin d'Oyonnax (« Les Chevrettes du Vieux Valey » à Condamine). Ces produits ont été rappelés et retirés des points de vente. L'encéphaltie à tique est très rare en France, avec seulement une vingtaine de cas signalés chaque année en Alsace et dans le département de Haute-Savoie. La maladie n'avait jusqu'à présent pas été rapportée dans cette région.

Contrairement à la maladie de Lyme, qui est causée par une bactérie, l'encéphalite à tiques est une maladie virale transmise à l'homme par la piqûre d'une tique infectée, principalement du printemps à l'automne. Le risque augmente lors de pratique de loisirs en plein air (trekking et camping en forêt, randonnée, certains métiers). Exceptionnellement, l'infection peut se produire lors de consommation de lait cru (ou de fromage au lait cru) d'un animal infecté.

Il n'y a aucun traitement antiviral spécifique contre la maladie et la vaccination représente le meilleur moyen de s'en prémunir. Deux vaccins inactivés efficaces (protection de plus de 95 %) sont disponibles en Suisse pour les adultes et les enfants dès 6 ans (les formes sévères de la maladie étant rares avant cet âge). La vaccination de base complète nécessite 3 doses, débutées de préférence en hiver (2 doses à un mois d’intervalle, puis une 3ème après 5 à 12 mois, puis un rappel tous les 10 ans). Il existe également un schéma pédiatrique ainsi qu'un schéma rapide d'administration.

Consultez toujours un médecin en cas de fièvre /maux de tête/ autres symptômes après une piqûre de tique pour évaluer l’indication à un éventuel traitement des différentes maladies transmises par ces insectes. 

Voir aussi l’actualité : « Vacances, activités en plein air : encéphalite à tiques ! ».

(Sources : International Society for Infectious Diseases Promedmail 30.5.2020; Sud Ouest 28.05.2020; France 3 Info 29.05.2020)

Conséquences pour le voyageur: Consommez de préférence des produits laitiers pasteurisés. Protégez-vous des tiques dans les forêts et les sous-bois (vêtements longs couvrant bien la peau, chaussettes remontées sur le bas des pantalons), et appliquez des produits répulsifs sur la peau et des insecticides (perméthrine) sur les habits. Inspectez soigneusement votre peau et les cheveux au retour de promenade pour la présence de tiques. Les animaux domestiques doivent également être examinés. Comme les virus FSME sont présents dans les glandes salivaires de la tique et sont transmis immédiatement en cas de piqûre, même l’extraction rapide d’une tique n’empêche pas toujours une infection. La vaccination est conseillée (dès l’âge de 6 ans, en général) aux habitants et vacanciers dans les régions d’endémie en cas d’activité en plein air. Les voyageurs devraient avoir reçu la 2e dose au moins 15 jours avant de se rendre dans une région à risque. En Suisse, tous les cantons, à l'exception du Tessin et de Genève, sont considérés comme des zones à risque.

Destinations: France

Maladie: FSME (et RSSE)


Safetravel® ne peut remplacer le jugement de votre médecin ou pharmacien, ou d'un spécialiste en médecine tropicale, en particulier s'il s'agit de conseiller des personnes à risque. N'hésitez pas à le contacter. Il établira un plan de vaccination personnel et vous remettra des documents complémentaires. La prescription d'ordonnances médicales peut être faite par votre médecin ou par les centres de vaccinations.
Conception du site ASTRAL - Contact - Dernière mise à jour du site le 13.08.2020