Logo Safetravel Image Safetravel
RECHERCHE  
Conseils médicaux aux voyageurs | Recommandations du Comité d'experts en médecine des voyages
 
RECHERCHE  
Recherche par date
 

Zanzibar : un voyageur italien meurt de la rage 17-12-2019 (mise à jour: 23-12-2019)

Un voyageur italien de 44 ans de retour de Zanzibar est mort de la rage en Italie. Le 8 septembre 2019 il avait été mordu à la main par un chien sur la plage de Kiwengwa, au nord-est de Zanzibar, et avait reçu une prophylaxie antirabique post-expositionnelle (lavage et désinfection des plaies et administration du vaccin) immédiatement sur place, mais n’avait pas reçu d’injections d'immunoglobulines. Un mois plus tard, il a été hospitalisé en Italie avec des symptômes de rage. Le patient avait une baisse de l’immunité suite à la prise d’un traitement de corticostéroïdes pour une maladie auto-immune mais malheureusement cela n’avait pas été bien pris en compte jusqu'à l'apparition des symptômes de la rage. Il était alors trop tard pour sauver le patient.

Ce cas tragique illustre plusieurs problèmes que l’on peut rencontrer avec la rage. L’absence d'administration d'immunoglobulines après une morsure et un risque de rage est souvent due au manque de disponibilité locale. Ceci est un problème courant dans de nombreuses destinations de voyage et la raison pour laquelle plusieurs experts recommandent la vaccination pré-expositionnelle avant le voyage pour une meilleure protection. Ce cas montre aussi l’importance de questionner les patients sur les médicaments qu’ils prennent (anamnèse complète). De même, il est important que les patients connaissent tout effet immunosuppresseur de leurs médicaments courants et l’importance qu’ils le signalent en cas de consultation. Ils devraient aussi bénéficier de conseils spécifiques avant un voyage (aussi pour d’autres maladies comme le paludisme selon les personnes et leurs traitements).

Il s'agit du 4ème cas de rage humaine importé dans l'Union européenne en 2019 qui a déjà signalé 1 cas en Norvège de retour des Philippines, 1 cas en Lituanie de retour d’Inde, 1 cas en Espagne après une morsure de chat au Maroc. La rage est causée par un virus transmis par la salive d'animaux infectés (chiens, chats, singes, chauve-souris, etc.) et l’infection est mortelle si aucune prophylaxie post-expositionnelle (immunoglobulines et vaccination par 4 doses + contrôle sérologique) n'est administrée rapidement. Dans de nombreux pays les immunoglobulines et vaccins modernes hautement purifiés ne sont pas disponibles. (Sources: ECTM Epinews 11.12.2019, International Society for Infectious Diseases Promedmail 10.12.2019)

Conséquences pour le voyageur: La rage représente un risque mortel à connaître et à ne pas sous-estimer ! Evitez tout contact avec les animaux (et ne les nourrissez pas !). En cas de morsure/ griffure, lavez immédiatement bien la plaie (eau et savon alcalin), désinfectez et consultez en urgence un centre médical de qualité pour une prophylaxie post-expositionnelle. La vaccination préventive (2 injections puis 1 rappel une année plus tard) est recommandée pour les expatriés et les voyageurs à risque augmenté (voyages à deux roues, dans les zones reculées, les longs séjours, enfants en bas âge, etc.).

Destinations: Tanzanie, République-Unie de

Maladie: Rage


Safetravel® ne peut remplacer le jugement de votre médecin ou pharmacien, ou d'un spécialiste en médecine tropicale, en particulier s'il s'agit de conseiller des personnes à risque. N'hésitez pas à le contacter. Il établira un plan de vaccination personnel et vous remettra des documents complémentaires. La prescription d'ordonnances médicales peut être faite par votre médecin ou par les centres de vaccinations.
Conception du site ASTRAL - Contact - Dernière mise à jour du site le 02.04.2020