Logo Safetravel Image Safetravel
RECHERCHE  
Conseils médicaux aux voyageurs | Recommandations du Comité d'experts en médecine des voyages
 
RECHERCHE  
Recherche par date
 

Journée mondiale du Sida 2019 09-12-2019 (mise à jour: 17-12-2019)

Le 1er décembre 2019 était la 31ème Journée mondiale du Sida et c’est l’occasion de faire le point de la situation dans notre pays. La Suisse a recensé durant l’année 2018 un nouveau recul des diagnostics VIH, mais une augmentation d’autres infections sexuellement transmissibles comme la gonorrhée. Quelques 17’000 personnes vivent en Suisse avec le VIH et 425 nouveaux diagnostics de VIH ont été posés en 2018, soit 5% de moins que l’année précédente. La majorité des cas de VIH déclarés concerne des hommes (79%). Comme les années précédentes, les hommes diagnostiqués séropositifs ont mentionné le plus souvent les rapports sexuels avec d’autres hommes comme étant à l’origine de l’infection (52,7%), suivis par les contacts hétérosexuels (29,8%). L’utilisation de matériel d’injection contaminé pour la consommation de drogues par voie intraveineuse a été citée dans 3,3% des diagnostics de VIH chez les hommes. La diminution du nombre de nouveaux diagnostics de VIH témoigne de l’efficacité de la politique de prévention en Suisse : une augmentation des tests de dépistage, surtout chez les personnes particulièrement exposées, un traitement précoce des personnes infectées, l’augmentation de la prise de la prophylaxie pré-exposition) contre le sida et un suivi régulier des patients semblent donner des résultats positifs.

Le nombre de diagnostics de gonorrhée a par contre massivement augmenté (ce qui s’explique principalement par l’élargissement des tests aux infections asymptomatiques). En ce qui concerne la syphilis, la définition de cas a changé en 2018 et les chiffres ne peuvent pas être comparés à ceux des années précédentes. La majorité des personnes atteintes de syphilis et de gonorrhée, semble s’être contaminée en Suisse, quelles que soient la voie d’infection et la nationalité. Chez les hommes et les femmes hétérosexuels, les relations sexuelles tarifées jouent un rôle important dans la transmission de la syphilis (9 % environ des hommes hétérosexuels disent avoir été infectés par une travailleuse du sexe). (Sources : Office fédéral de la Santé publique : « VIH, syphilis, gonorrhée et chlamydiose en Suisse en 2018 : survol épidémiologique »)

Pour plus d’informations : consultez CONSEILS SANTE : Sexe- VIH/Sida

Conséquences pour le voyageur: Les maladies sexuellement transmissibles, dont le virus VIH, sont transmis dans le monde entier. Toute relation sexuelle non protégée avec un nouveau partenaire représente un risque, ainsi que l'utilisation d'aiguilles non stérilisées. Employez toujours un préservatif avec un nouveau partenaire et pratiquez TOUJOURS les règles du Safer Sexe. En cas d’exposition possible au VIH, consultez en urgence (dès la première heure, si possible avant 48h-72 h) pour une prophylaxie post-expositionnelle dont le succès thérapeutique est d’autant plus grand que le traitement est initié rapidement.

Destinations: Suisse

Maladie: Infections sexuellement transmissibles


Actualités apparentées:

Safetravel® ne peut remplacer le jugement de votre médecin ou pharmacien, ou d'un spécialiste en médecine tropicale, en particulier s'il s'agit de conseiller des personnes à risque. N'hésitez pas à le contacter. Il établira un plan de vaccination personnel et vous remettra des documents complémentaires. La prescription d'ordonnances médicales peut être faite par votre médecin ou par les centres de vaccinations.
Conception du site ASTRAL - Contact - Dernière mise à jour du site le 02.04.2020