Logo Safetravel Image Safetravel
RECHERCHE  
Conseils médicaux aux voyageurs | Recommandations du Comité d'experts en médecine des voyages
 
RECHERCHE  
Recherche par date
 

Sierra Leone : fièvre de Lassa chez personnel de santé 09-12-2019 , archivée

Un médecin néerlandais qui a contracté la fièvre de Lassa en Sierra Leone est décédé en Hollande. Il a très probablement été infecté au cours d'une opération d’un patient dans l’hôpital rural de Masanga dans le district de Tonkolili (Northern province) dans le nord du pays. Il a ensuite suivi une formation chirurgicale dans la capitale Freetown le 11-12 novembre, avec d’autres participants nationaux et internationaux, alors qu’il présentait des symptômes de la maladie et était potentiellement contagieux. Comme on ne pensait pas à la possibilité qu’il s’agisse de la fièvre de Lassa, des mesures de protection n’ont pas été prises lors de son rapatriement en avion médicalisé et le diagnostic n’a été posé que lors de son arrivée aux Pays Bas. Un autre Néerlandais et un professionnel de la santé local ayant participé à l'opération ont également testés positifs pour la fièvre de Lassa. Plusieurs personnes au Sierra Leone, aux Pays-Bas, en Allemagne, en Angleterre et en Ouganda qui ont été en contact avec le médecin malade au Sierra Leone ou lors de son rapatriement, ont été observées pour le développement de symptômes. Des enquêtes sur l'épidémie en Sierra Leone ont été ouvertes.

Cette fièvre virale hémorragique est endémique en Afrique de l’Ouest où on compte chaque année entre 100'000 et 300'000 cas, dont 5000 décès. Le virus est transmis à l’homme par contact avec des aliments ou des articles ménagers contaminés par l’urine ou les excréments de rongeurs ou par l’inhalation de poussière contaminée. Il peut aussi se transmettre d’homme à homme par contact direct avec le sang, l’urine, les excréments ou autres sécrétions organiques d’une personne infectée. Chez la majorité des personnes l’infection n’est pas grave et peut même être asymptomatique. Cependant, une minorité de patients présentent une forme sévère entraînant des saignements qui peut être fatale. (Sources : ECTM 4.12.2019, OMS, DON 28.11.2019)

Conséquences pour le voyageur: Le risque est faible pour le voyageur. Tout voyageur en Afrique de l'Ouest qui présente une fièvre devrait consulter un médecin afin d'exclure une fièvre virale hémorragique ou une autre cause plus fréquente comme le paludisme.

Destinations: Sierra Leone

Maladie: Fièvres virales hémorragiques


Actualités apparentées:

Date Titre Destination(s)
06.10.2014 USA : premier cas d’Ebola diagnostiqué dans le pays Guinée; Libéria; Nigeria; Sierra Leone; États-Unis (USA)
06.10.2014 Ebola en Afrique de l’Ouest : urgence internationale Guinée; Libéria; Nigeria; Sierra Leone
23.07.2014 Epidémie Ebola : plus de mille cas en Afrique de l’Ouest Guinée; Libéria; Sierra Leone
02.06.2014 Afrique de l’Ouest : nouveaux cas d’Ebola Guinée; Libéria; Sierra Leone
24.03.2014 Guinée, Afrique de l'Ouest: Epidémie de fièvre virale hémorragique Ebola (mise à jour) Afrique; Guinée; Libéria; Sierra Leone
16.09.2013 Sierra Leone : fièvre de Lassa Sierra Leone
Safetravel® ne peut remplacer le jugement de votre médecin ou pharmacien, ou d'un spécialiste en médecine tropicale, en particulier s'il s'agit de conseiller des personnes à risque. N'hésitez pas à le contacter. Il établira un plan de vaccination personnel et vous remettra des documents complémentaires. La prescription d'ordonnances médicales peut être faite par votre médecin ou par les centres de vaccinations.
Conception du site ASTRAL - Contact - Dernière mise à jour du site le 06.08.2020