Logo Safetravel Image Safetravel
RECHERCHE  
Conseils médicaux aux voyageurs | Recommandations du Comité d'experts en médecine des voyages
 
RECHERCHE  
Recherche par date
 

Singapour, ex-Nigéria : variole du singe (monkeypox) 21-05-2019 , archivée

Le ministère de la Santé de Singapour a confirmé un cas humain de variole du singe chez un Nigérien de 38 ans qui participait à une conférence. Il a été hospitalisé et sa condition est stable. Avant d’arriver à Singapour, il travaillait dans l’Etat du Delta au Nigéria mais on suspecte qu’il se soit probablement infecté en mangeant de la viande de brousse pendant un mariage dans un village de l’Etat d’Ebonyi. Les personnes de contact à la conférence et dans l’hôtel où il séjournait ont été identifiées et des mesures sanitaires initiées. Ce n’est pas la première fois qu'un virus de la variole du singe humain est importé du Nigeria dans un autre pays. En 2018, 2 personnes infectées se sont rendues au Royaume-Uni (avec un cas de transmission locale au personnel soignant d’un des malades). Un troisième cas « importé » était celui d'un Israélien qui vivait et travaillait dans la région de Port Harcourt, (Etat de Rivers) au sud du Nigeria. L'homme est tombé malade en Israël environ une semaine après son retour du Nigeria. Une épidémie de variole du singe d’ampleur inhabituelle sévit au Nigéria depuis septembre 2017, avec 311 cas cliniques suspectés recensés et 7 décès jusqu’à présent.

Cette maladie causée par un virus (Orthopoxvirus) survient en Afrique Centrale et de l’Ouest. De nombreuses espèces animales peuvent être infectées (primates, rats, écureuils, etc.) et transmettre le virus à l’homme lors de contact avec le sang, les liquides corporels ou les lésions de la peau/des muqueuses et possiblement lors d’ingestion de viande insuffisamment cuite. La maladie peut être transmise d'homme à homme par les gouttelettes respiratoires ou les liquides corporels. Elle se manifeste par des symptômes grippaux, des ganglions enflés suivi d’un rash et d’une éruption de boutons au visage puis sur le reste du corps. Elle peut être mortelle (létalité entre 1% et 10%). Il n’y a pas de traitement spécifique. (Sources: OMS, Disease Outbreak News 16.5.2019; OMS Aide-mémoire “Orthopoxvirose simienne”; International Society for Infectious Diseases, Promedmail 11.5.2019, Tropimed EpiNews 15.5.2019)

Conséquences pour le voyageur: Le risque pour les voyageurs est généralement très faible. Evitez tout contact avec un animal possiblement infecté (et les matériels souillés) ainsi que les personnes malades. Soignez votre hygiène personnelle et évitez de manger de la viande de brousse.

Destinations: Nigeria, Singapour

Maladie: Variole du singe


Actualités apparentées:

Date Titre Destination(s)
30.09.2018 Angleterre, ex-Nigéria : variole du singe (monkey pox) Nigeria
11.12.2017 Nigéria : variole du singe (monkeypox) Nigeria
Safetravel® ne peut remplacer le jugement de votre médecin ou pharmacien, ou d'un spécialiste en médecine tropicale, en particulier s'il s'agit de conseiller des personnes à risque. N'hésitez pas à le contacter. Il établira un plan de vaccination personnel et vous remettra des documents complémentaires. La prescription d'ordonnances médicales peut être faite par votre médecin ou par les centres de vaccinations.
Conception du site ASTRAL - Contact - Dernière mise à jour du site le 25.01.2020