Logo Safetravel Image Safetravel
RECHERCHE  
Conseils médicaux aux voyageurs | Recommandations du Comité d'experts en médecine des voyages
 
RECHERCHE  
Recherche par date
 

République démocratique du Congo: Epidémie Ebola et malaria (mise à jour) 11-12-2018 (mise à jour: 11-12-2018)

L'épidémie au virus Ebola se poursuit en République démocratique du Congo (RDC) dans les provinces du Nord Kivu et d’Ituri. Jusqu’au 04.12.2018, l’OMS a recensé 458 cas cliniques d’Ebola (410 infections confirmées + 48 probables) et 271 personnes sont décédées de la maladie. Une flambée de malaria (environ 2000 cas chaque semaine dans le Nord Kivu) complique le diagnostic et pousse le système sanitaire à ses limites. La situation n’est pas sous contrôle, notamment dans les villes de Beni (épicentre) et Butembo (une plaque tournante commerciale et des transports entre l’Ouganda et la RDC). Entre le 27 novembre et le 3 décembre 2018, 35 nouveaux cas d’infection au virus Ebola ont été rapportés (30 confirmés). Un nombre disproportionné de femmes et d’enfants sont atteints. Jusqu’à présent, l'OMS n’a pas émis de restrictions de voyage ou d’échanges commerciaux. Le risque d’extension de l’épidémie à d’autres régions en RDC et dans les pays voisins est jugé comme très élevé, en raison de la dégradation de la situation sécuritaire dans les zones d’épidémie et l’OMS appelle les pays voisins à renforcer leurs mesures de surveillance et de préparation.

La maladie à virus Ebola est une fièvre virale hémorragique extrêmement virulente, transmise lors d’un contact direct avec les liquides corporels et sécrétions d’un malade (le sang, la salive, le vomi, les selles, la sueur, le sperme, l’urine, etc.) ou avec des tissus d’animaux infectés (surtout les singes, antilopes des bois, rongeurs, chauves-souris). Les symptômes sont une fièvre soudaine et généralement élevée, des douleurs musculaires, des maux de tête, une fatigue, un mal de gorge, suivi de diarrhées, de vomissements et des saignements internes et externes. Une hospitalisation précoce avec des soins de soutien (hydratation, maintien de la pression sanguine) peuvent améliorer le pronostique. Il n’existe à ce jour aucun traitement spécifique. Pour plus d'informations sur la maladie, consultez le lien ci-dessous. (Sources : OMS, Disease Outbreak News 06.12.2018, Ebola situation Report 18, 5 Dec 2018 ; WHO Ebola Disease; WHO Africa : Weekly bulletins on outbreaks week 48, 24-30 November 2018)

Conséquences pour le voyageur: Le risque d’infection par le virus Ebola existe pour les personnes qui se rendent dans la région touchée par la flambée, lors de contact proche sans protection avec une personne malade ou décédée d’Ebola (et leurs liquides corporels) et lors de relations sexuelles non protégées avec un malade ou survivant de l’Ebola (12 mois). Il est recommandé de se laver et désinfecter régulièrement les mains (notamment avant de toucher les yeux, le nez et la bouche, après avoir manipulé des objets potentiellement contaminés ou être allé aux toilettes), d’éviter tout contact avec un animal possiblement infecté et de renoncer à manger de la viande de brousse. Une consultation avec un spécialiste en médecine des voyages est recommandée en cas de mission humanitaire.

Destinations: Congo, La République démocratique du (Kinshasa)

Maladie: Ebola, Fièvre


Actualités apparentées:

Date Titre Destination(s)
21.11.2018 République démocratique du Congo: Epidémie Ebola (update) Congo, La République démocratique du (Kinshasa)
17.09.2018 République démocratique du Congo: Epidémie d' Ebola (update) Congo, La République démocratique du (Kinshasa)
13.08.2018 Ebola : nouvelle flambée en République Démocratique du Congo Congo, La République démocratique du (Kinshasa)
30.07.2018 Fin de l’épidémie d’Ebola en République Démocratique du Congo (RDC) Congo, La République démocratique du (Kinshasa)
16.05.2018 Flambée d’Ebola en République démocratique du Congo Congo, La République démocratique du (Kinshasa)
25.05.2017 Cas d’Ebola en République démocratique du Congo Congo, La République démocratique du (Kinshasa)
Safetravel® ne peut remplacer le jugement de votre médecin ou pharmacien, ou d'un spécialiste en médecine tropicale, en particulier s'il s'agit de conseiller des personnes à risque. N'hésitez pas à le contacter. Il établira un plan de vaccination personnel et vous remettra des documents complémentaires. La prescription d'ordonnances médicales peut être faite par votre médecin ou par les centres de vaccinations.
Conception du site ASTRAL - Contact - Dernière mise à jour du site le 19.01.2019