Logo Safetravel Image Safetravel
RECHERCHE  
Conseils médicaux aux voyageurs | Recommandations du Comité d'experts en médecine des voyages
 
RECHERCHE  
Recherche par date
 

France : bilharziose (schistosomiase) en Corse 17-09-2018 (mise à jour: 25-09-2018)

Après la détection en 2014 de cas de bilharziose (schistosomiase) chez des touristes qui avaient visité la Corse, un dépistage de cas suspects et une recherche rétrospective menée au niveau européen a permis d’identifier au moins 120 cas d’infection de personnes qui s’étaient baignées dans le fleuve Cavu dans le département de la Corse-du-Sud. Les analyses ont mis en évidence un parasite hybride entre la souche humaine classique (Schistosoma haematobium) et la souche bovine (Schistosoma bovi). Cette année aucun cas humain n’a été rapporté mais de nombreuses infections asymptomatiques ont pu passer inaperçues. Le risque de bilharziose persiste dans le sud de la Corse lors de baignade dans le fleuve Cavu et la rivière Solenzara dans lesquels des escargots porteurs du parasite ont été identifiés et possiblement dans d’autres sources d’eau douce (Osu, Gagliolo, Restonica, Tarcu). Selon les autorités locales, il est impossible d’éliminer le vecteur sans atteinte grave à l’environnement.

La schistosomiase (ou bilharziose) est une maladie parasitaire de certaines régions tropicales et sub-tropicales causée par des larves (cercaires) qui pénètrent la peau lors de bain en eau douce  (lacs, fleuves à faible courant, canaux, étangs et marécages). Le parasite occasionne une rougeur locale ou des boutons avec de fortes démangeaisons. Il peut ensuite se loger dans différents organes du corps. L’infection passe souvent inaperçue au départ, et des complications intestinales ou uro-génitales ne se manifestent souvent que plusieurs années plus tard. Il existe un traitement spécifique mais pas de vaccin. Les piscines d'hôtels sont désinfectées et ne comportent en principe aucun risque. (Sources : www.sciencemag.org 28.08.2018 via Promed mail 28.08.2018; Agence régionale de Santé Corse, bilan 2016; GTV Corse 2 mai 2018)

Conséquences pour le voyageur: Suivez les mises en garde locales et les éventuelles restrictions de baignade. Si vous pensez avoir été exposé, même il y plusieurs années, consultez un médecin spécialiste en médecine tropicale et des voyages pour d’éventuelles analyses (urines, sérologie, etc.).

Destinations: France

Maladie: Schistosomiase


Actualités apparentées:

Date Titre Destination(s)
03.08.2015 France, Corse : schistosomiase (bilharziose) locale France
27.05.2014 Corse : schistosomiase (bilharziose) locale France
Safetravel® ne peut remplacer le jugement de votre médecin ou pharmacien, ou d'un spécialiste en médecine tropicale, en particulier s'il s'agit de conseiller des personnes à risque. N'hésitez pas à le contacter. Il établira un plan de vaccination personnel et vous remettra des documents complémentaires. La prescription d'ordonnances médicales peut être faite par votre médecin ou par les centres de vaccinations.
Conception du site ASTRAL - Contact - Dernière mise à jour du site le 19.10.2018