Logo Safetravel Image Safetravel
RECHERCHE  
Conseils médicaux aux voyageurs | Recommandations du Comité d'experts en médecine des voyages
 
RECHERCHE  
Recherche par date
 

Epidémie de peste à Madagascar (mise à jour) 19-10-2017 (mise à jour: 01-11-2017)

Depuis la dernière mise à jour, plus de 300 nouveaux cas de peste ont été recensés à Madagascar, faisant un total de 730 cas (au moins 64 décès), dont 71% sont de la forme pulmonaire. La flambée s'est étendue à des régions jusqu'ici non endémiques. Au total, 37 sur 144 districts sont actuellement concernés, notamment les villes densément peuplées Antananarivo (276 cas / 25 décès), Toamasina (147 cas / 9 décès) et Mahajanga. Du personnel hospitalier a été infecté (au moins 26 cas).  Des écoles sont fermées et des mesures de contrôle ont été introduites dans les aéroports. L'Organisation mondiale de la Santé (OMS) a mis à disposition 1,4 millions de doses d'un traitement antibiotique. L'OMS et le Centre européen de prévention et contrôle des maladies (ECDC) estiment sur la base des données actuelles que le risque est faible pour des voyageurs normaux qui ne travaillent pas pour une mission humanitaire et aucune restriction de voyage n’est recommandée. Cependant, en raison du grand nombre de cas de peste pulmonaire, le risque d'une propagation au sein de la population à Madagascar est estimé à très élevé, et une extension dans d'autres pays de l'Océan Indien estimée à modérée. Les voyageurs devraient se tenir informés sur la situation locale avant un voyage. 

Les voyageurs devraient suivre les précautions suivantes :
- Éviter tout contact avec des personnes malades, notamment ceux qui toussent.
- Éviter des rassemblements de foule (les marchés, les transports en commun etc.), le cas échéant porter un masque chirurgical.
- Éviter également le contact avec des animaux morts / malades ou éventuellement des matériaux infectés.
- Utiliser des agents répulsifs pour se protéger contre les puces et les moustiques qui transmettent le paludisme.
- En cas d'apparition de symptômes de maladie (fièvre, ganglions lymphatiques douloureux, problèmes respiratoires etc.) pendant le voyage ou jusqu'à 7 jours après le retour, consulter immédiatement un médecin. Il convient de porter un masque lors de la visite médicale jusqu'à l'exclusion de la peste et d'informer le médecin du séjour à Madagascar.

Par ailleurs, le Comité d'experts en médecine des voyages (CEMV) recommande, comme premier choix pour la prévention médicamenteuse (chimioprophylaxie) du paludisme (malaria), une maladie qui est également transmise à Madagascar, la prise de 100 mg de doxycycline / jour (attention: possibilité de photosensibilisation « allergie au soleil » et de mycoses vaginales) bien qu'il n'y ait pas d'indication sûre que cet antibiotique ait un effet préventif sûr contre Yersina Pestis.

La maladie est causée par une bactérie (Yersinia Pestis) qui est transmise par les piqûres de puces infectées (surtout de rats, parfois d'animaux domestiques). Beaucoup plus rarement elle peut être transmise par voie respiratoire dans les gouttelettes émises par un malade atteint de peste pulmonaire qui tousse. Cette forme a une haute transmissibilité (durée d’incubation courte de 1-4 jours) et un potentiel épidémique élevé. Les symptômes de la peste pulmonaire sont la fièvre, des maux de tête, une grande fatigue et des plaintes pulmonaires telles que douleurs thoraciques, de la peine à respirer, de la toux avec parfois des expectorations (purulentes ou teintées de sang). Un traitement antibiotique doit être commencé dans les 24 heures après le début des symptômes. Le port d’un masque peut être recommandé au personnel soignant et les membres de la famille ayant un contact rapproché avec un malade. La peste bubonique se manifeste par de la fièvre, des frissons et des symptômes grippaux (maux de tête, douleurs musculaires, mal à la gorge) et souvent une inflammation des ganglions lymphatiques. En cas d’épidémie, il est recommandé de suivre les instructions des autorités locales et des ambassades. Pour les expatriés, des mesures pour limiter la population des rats (et éviter leur intrusion dans les logements) diminuent le risque. Il n’y a pas de vaccin disponible pour les voyageurs. (Sources : Tropimed News 16.10.2017 ; ECDC risk assessment, 13.10.2017, ECDC 10.10.2017, WHO 10.10.2017).

Conséquences pour le voyageur: Evitez les personnes malades/qui toussent, les foules et tout contact avec les rats. Consultez immédiatement un médecin en cas de symptômes. Prenez un médicament préventif de la malaria qui soit évent. efficace contre la peste (doxycycline).

Destinations: Madagascar

Maladie: Peste


Actualités apparentées:

Date Titre Destination(s)
11.12.2017 Madagascar : épidémie de peste (mise à jour) Madagascar
01.11.2017 Madagascar : épidémie de peste (mise à jour) Madagascar
19.10.2017 Voyageurs seychellois contractent la peste à Madagascar Madagascar; Seychelles
11.10.2017 Epidémie de peste à Madagascar (mise à jour) Madagascar
04.10.2017 Madagascar : flambée de peste pulmonaire Madagascar
26.09.2017 Madagascar : cas de peste Madagascar
23.01.2017 Madagascar: cas de peste (update) Madagascar
21.12.2016 Madagascar: cas de peste Madagascar
07.09.2015 Peste à Madagascar Madagascar
01.12.2014 Epidémie de peste à Madagascar Madagascar
16.12.2013 Peste à Madagascar Madagascar
14.10.2013 Madagascar : risque de peste bubonique Madagascar
26.11.2012 La peste à Madagascar Madagascar
24.10.2011 Madagascar : cas de peste pulmonaire Madagascar
28.02.2011 Peste à Madagascar Madagascar
03.11.2008 La peste sévit à Madagascar Madagascar
Safetravel® ne peut remplacer le jugement de votre médecin ou pharmacien, ou d'un spécialiste en médecine tropicale, en particulier s'il s'agit de conseiller des personnes à risque. N'hésitez pas à le contacter. Il établira un plan de vaccination personnel et vous remettra des documents complémentaires. La prescription d'ordonnances médicales peut être faite par votre médecin ou par les centres de vaccinations.
Conception du site ASTRAL - Contact - Dernière mise à jour du site le 15.12.2017