Logo Safetravel Image Safetravel
RECHERCHE  
Conseils médicaux aux voyageurs | Recommandations du Comité d'experts en médecine des voyages
 
RECHERCHE  
Recherche par date
 

Malaria au Venezuela 29-03-2017 , archivée

Des cas autochtones de malaria (paludisme) ont été rapportés par le président du Collège des médecins de l’Etat de Nueva Esparta. Au moins 15 cas confirmés de malaria ont été recensés sur l’île de Margarita (dans les municipalités de Marino, Antolín del Campo, et García). Le Venezuela fait face à une recrudescence spectaculaire de la malaria. L’année dernière plus de 240'000 cas ont été recensés (dont 150 décès) dans le pays. Les conditions sanitaires se sont extrêmement dégradées et l’accès à des examens de laboratoire et à des médicaments semble limité dans de nombreuses régions.
Une prophylaxie médicamenteuse contre le paludisme est recommandée en cas de séjour au sud de la rivière Orinoco, c'est-à-dire dans les Etats d’Amazonas, de Bolivar (y compris les parcs Jaua-Sarisarinama et Canaima, les Angel Falls, Sifontes) et de Delta Amacuro. Pour le reste du pays (y compris à l’Ile Margarita), il faut emporter avec soi un médicament de réserve à prendre en cas de fièvre et d’impossibilité à consulter un centre médical de qualité. Il n’y a pas de risque de paludisme à Caracas, La Asunción, Maracaibo. La malaria (le paludisme) est une infection parasitaire transmise par les piqûres de moustiques le soir et la nuit et se déclare sous forme de fièvre à 37,5° ou plus, des maux de tête, des frissons, des symptômes grippaux, et parfois des diarrhées. (Sources : Tropimed News 22.03.2017 ; International Society for Infectious Diseases Promedmail 14.03.2017)

Conséquences pour le voyageur: Mückenschutz 24h/Tag ! (nachts gegen Malaria; am Tag und bis in die Abendstunden gegen Denguefieber, Zika Virus und Chikungunya). Südlich des Flusses Orinoco: Malariamedikament vor, während und nach der Reise einnehmen.

Destinations: Venezuela

Maladie: Paludisme


Actualités apparentées:

Safetravel® ne peut remplacer le jugement de votre médecin ou pharmacien, ou d'un spécialiste en médecine tropicale, en particulier s'il s'agit de conseiller des personnes à risque. N'hésitez pas à le contacter. Il établira un plan de vaccination personnel et vous remettra des documents complémentaires. La prescription d'ordonnances médicales peut être faite par votre médecin ou par les centres de vaccinations.
Conception du site ASTRAL - Contact - Dernière mise à jour du site le 18.12.2017