Logo Safetravel Image Safetravel
RECHERCHE  
Conseils médicaux aux voyageurs | Recommandations du Comité d'experts en médecine des voyages
 
RECHERCHE  
Recherche par date
 

Madagascar: cas de peste (update) 23-01-2017 , archivée

L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a rapporté une flambée de peste dans deux districts adjacents du sud-est de Madagascar, avec au total 62 cas (dont 26 décès) recensés jusqu’au 27 décembre 2016. La grande majorité des cas est la forme bubonique de la maladie. Les districts touchés sont le district de Befotaka (de la région d’Atsimo- Atsinanana), et le district adjacent d’Iakora (de la région d’Ihorombe). Il s’agit de communautés reculées difficiles d’accès qui n’avaient pas rapporté de cas de peste depuis 1950. Des investigations d’autres cas suspects de peste sont en cours dans plusieurs villages avoisinants. Ces régions présentent des risques sécuritaires de banditisme et sont en dehors des circuits touristiques. La peste est endémique à Madagascar et le nombre de cas augmente habituellement en fin d’année (d’octobre à décembre) lorsque les rats infestés entrent dans les habitations humaines à l’arrivée des pluies. Depuis plusieurs années Madagascar recense entre 300 et 600 infections et au moins une cinquantaine de décès chaque année. La maladie est causée par une bactérie (Yersinia Pestis) qui est transmise par les piqûres de puces infectées de rongeurs (surtout les rats) (ou d’animaux domestiques ayant attrapé les puces lors de promenades). Beaucoup plus rarement elle peut être transmise par voie respiratoire dans les gouttelettes émises par un malade atteint de peste pulmonaire qui tousse. Cette forme a une haute transmissibilité et un potentiel épidémique élevé. La peste bubonique se manifeste par de la fièvre, des frissons et des symptômes grippaux (maux de tête, douleurs musculaires, mal à la gorge) et souvent une inflammation des ganglions lymphatiques. Il existe un traitement antibiotique efficace. En cas d’épidémie, les mesures pour limiter la population de rongeurs (associée à l'application d'insecticides et de répellents) et pour éviter leur intrusion dans les habitations diminuent le risque local. (Sources : OMS, Bulletin d’information sur les flambées épidémiques, Peste à Madagascar, 9 janvier 2017)

Conséquences pour le voyageur: Le risque est faible sauf si vous logez chez l’habitant. Evitez tout contact avec les rats /animaux morts ou malades. Eloignez-vous des personnes qui toussent. Consultez en cas de fièvre, toux, symptômes grippaux, ganglion douloureux ou lésion à la peau.

Destinations: Madagascar

Maladie: Peste


Actualités apparentées:

Date Titre Destination(s)
11.12.2017 Madagascar : épidémie de peste (mise à jour) Madagascar
01.11.2017 Madagascar : épidémie de peste (mise à jour) Madagascar
19.10.2017 Epidémie de peste à Madagascar (mise à jour) Madagascar
19.10.2017 Voyageurs seychellois contractent la peste à Madagascar Madagascar; Seychelles
11.10.2017 Epidémie de peste à Madagascar (mise à jour) Madagascar
04.10.2017 Madagascar : flambée de peste pulmonaire Madagascar
26.09.2017 Madagascar : cas de peste Madagascar
21.12.2016 Madagascar: cas de peste Madagascar
07.09.2015 Peste à Madagascar Madagascar
01.12.2014 Epidémie de peste à Madagascar Madagascar
16.12.2013 Peste à Madagascar Madagascar
14.10.2013 Madagascar : risque de peste bubonique Madagascar
26.11.2012 La peste à Madagascar Madagascar
24.10.2011 Madagascar : cas de peste pulmonaire Madagascar
28.02.2011 Peste à Madagascar Madagascar
03.11.2008 La peste sévit à Madagascar Madagascar
Safetravel® ne peut remplacer le jugement de votre médecin ou pharmacien, ou d'un spécialiste en médecine tropicale, en particulier s'il s'agit de conseiller des personnes à risque. N'hésitez pas à le contacter. Il établira un plan de vaccination personnel et vous remettra des documents complémentaires. La prescription d'ordonnances médicales peut être faite par votre médecin ou par les centres de vaccinations.
Conception du site ASTRAL - Contact - Dernière mise à jour du site le 14.12.2017