Logo Safetravel Image Safetravel
RECHERCHE  
Conseils médicaux aux voyageurs | Recommandations du Comité d'experts en médecine des voyages
 
RECHERCHE  
Recherche par date
 

Brésil : bilharziose (schistosomiase) et baignade 21-03-2016 , archivée

Les voyageurs au Brésil, en particulier les adeptes d’écotourisme, devraient s’informer sur le risque de schistosomiase (bilharziose) lors de baignades en eau douce dans certaines régions du Brésil. Cette maladie est transmise dans de nombreux lacs et rivières du Brésil, en particulier dans le nord-est du pays. Cependant, les régions à risque pourraient être plus étendues. De nouveaux foyers de transmission de la schistosomiase ont été identifiés ces dernières années à São Paulo et dans l’Etat de Rio Grande do Sul, et pas uniquement dans des régions rurales, mais aussi dans des zones semi-urbaines. Des chercheurs brésiliens rapportent 20 cas d’infection (taux d’infection de 59 %) sur un groupe analysé de 34 personnes qui s’étaient baignées dans des sources d’eau de la région métropolitaine de Belo Horizonte, la capitale de l’Etat de Minas Gerais. Une autre étude a détecté le parasite S.mansoni qui est responsable de la maladie dans des escargots du Parc national Sierra del Cipó (état du Minas Gerais). La schistosomiase (ou bilharziose) est une maladie parasitaire de certaines régions tropicales et sub-tropicales causée par des larves (cercaires) qui pénètrent la peau lors de bain en eau douce contaminée (lacs, fleuves à faible courant, canaux, étangs et marécages). Le parasite occasionne une rougeur locale ou des boutons avec de fortes démangeaisons. Il peut ensuite se loger dans différents organes du corps. L’infection passe souvent inaperçue au départ, et des complications intestinales ou uro-génitales ne se manifestent souvent que plusieurs années plus tard. Il existe un traitement spécifique mais pas de vaccin. Les piscines d'hôtels sont désinfectées et ne comportent en principe aucun risque, ni l’eau de mer. (Sources : international Society for Infectious Diseases, promedmail 08.03.2016 ; Centers for Disease Control and Prevention (CDC), Yellow Book Chapter 4, Select Destinations “The Americas & The Caribbean”, Brazil; International Business Times February 24, 2016)

Conséquences pour le voyageur: Evitez de vous baigner, de marcher et de vous laver les mains/ pieds dans de l'eau douce. En cas de contact, essuyez-vous énergiquement pour diminuer le risque d'infection. Si des boutons/démangeaisons surviennent, consultez un médecin.

Destinations: Brésil

Maladie: Schistosomiase


Safetravel® ne peut remplacer le jugement de votre médecin ou pharmacien, ou d'un spécialiste en médecine tropicale, en particulier s'il s'agit de conseiller des personnes à risque. N'hésitez pas à le contacter. Il établira un plan de vaccination personnel et vous remettra des documents complémentaires. La prescription d'ordonnances médicales peut être faite par votre médecin ou par les centres de vaccinations.
Conception du site ASTRAL - Contact - Dernière mise à jour du site le 16.12.2017