Logo Safetravel Image Safetravel
RECHERCHE  
Conseils médicaux aux voyageurs | Recommandations du Comité d'experts en médecine des voyages
 
RECHERCHE  
Recherche par date
 

Espagne/ France: cas autochtone de Chikungunya 17-08-2015 , archivée

Un Espagnol de 60 ans résident à Gandia (Communauté de Valence) a contracté le Chikungunya. Il a développé les symptômes de la maladie le 7 juillet alors qu’il était en voyage dans le sud de la France. A son retour en Espagne il a été hospitalisé du 11 au 16 juillet. Des examens sanguins ont confirmé une infection par le virus du Chikungunya. L’homme n’avait jamais voyagé dans une région d’endémie du Chikungunya et est considéré comme un cas autochtone (acquis localement). Durant la période d’incubation et de présentation clinique (le moment quand un patient peut acquérir une infection et la période durant laquelle il peut la transmettre à d’autres via un vecteur), le patient a séjourné dans la Communauté de Valence en Espagne et dans le Languedoc-Roussillon en France. Les autorités sanitaires espagnoles et françaises ont lancé des investigations épidémiologiques et renforcé leurs mesures de lutte vectorielle. Entre le 1er mai et le 7 août 2015, 16 cas importés de Chikungunya ont été confirmés en France dans les régions suivantes : Provence-Alpes-Côte d’Azur (5), Corse (1), Languedoc-Roussillon (1), Rhône-Alpes (5), Aquitaine (3), Midi-Pyrénées (1). Le moustique Aedes albopictus est implanté dans plusieurs départements du sud de la France (dont le Languedoc Roussillon) et en Corse et constitue un vecteur de la maladie de Chikungunya. La fièvre de chikungunya est causée par un virus transmis par des moustiques piquant le jour et à la tombée de la nuit. Le plus souvent bénigne, elle se manifeste par de la fièvre, d'importantes douleurs articulaires (genoux, chevilles et petites articulations des mains et pieds), et parfois une rougeur de la peau et des symptômes grippaux. La guérison en une semaine est de règle mais les douleurs articulaires peuvent durer plusieurs mois. Les personnes les plus à risque sont les malades chroniques, les enfants en bas âge et les femmes enceintes. Rarement, surtout chez les enfants, elle peut causer une méningite. Il n’existe pas de vaccin et le traitement est symptomatique (antidouleurs, anti-inflammatoires). (Sources : OMS Disease Outbreak News 10.08.2015 ; Institut de Veille Sanitaire INVS : Chikungunya et dengue - Données de la surveillance renforcée en France métropolitaine en 2015, 10.08.2015)

Conséquences pour le voyageur: En cas de voyage dans une région d'endémie, protégez-vous de façon optimale contre les moustiques de jour et en début de soirée, y compris dans les villes. Consultez en cas de symptômes au retour de voyage.

Destinations: Espagne, France

Maladie: Chikungunya, Fièvre


Actualités apparentées:

Safetravel® ne peut remplacer le jugement de votre médecin ou pharmacien, ou d'un spécialiste en médecine tropicale, en particulier s'il s'agit de conseiller des personnes à risque. N'hésitez pas à le contacter. Il établira un plan de vaccination personnel et vous remettra des documents complémentaires. La prescription d'ordonnances médicales peut être faite par votre médecin ou par les centres de vaccinations.
Conception du site ASTRAL - Contact - Dernière mise à jour du site le 14.12.2017