Logo Safetravel Image Safetravel
RECHERCHE  
Conseils médicaux aux voyageurs | Recommandations du Comité d'experts en médecine des voyages
 
RECHERCHE  
Recherche par date
 

Touriste néerlandaise contracte la rage en Inde 01-09-2014 , archivée

Une jeune Néerlandaise de 35 ans a contracté la rage après avoir été mordue début juin à la main par un chien à Chennai (ancien nom Madras, dans l'Etat du Tamil Nadu), malgré qu’elle ait consulté le lendemain même et ait reçu 4 vaccinations post-exposition dans les 2 semaines suivant la morsure. Elle n’a pas reçu d’immunoglobulines (anticorps contre la rage) et la vaccination n’a pas été documentée. De retour aux Pays-Bas, le 17 août (environ 8 semaines après la morsure), elle a ressenti des douleurs dans la main gauche qui ont gagné le bras puis la nuque. Quatre jours plus tard, elle a développé des symptômes de la rage dont une hydrophobie, une aérophobie et un comportement très anxieux et a été hospitalisée aux soins intensifs où des prélèvements biologiques ont confirmé la présence du virus de la rage. La rage est encore largement répandue en Inde où le chien est le vecteur principal. Le grand nombre de chiens errants contribue à ce problème majeur de santé publique qui concerne également les voyageurs. La maladie est causée par un virus transmis par la salive d’animaux infectés (chiens, chats, chauve-souris, rongeurs, etc.) et est mortelle si aucun traitement n'est donné rapidement (immunoglobulines et vaccination). Si vous voyagez dans un pays où la rage est endémique, vous devez considérer toute morsure / griffure par un chien /chat inconnu comme une urgence médicale (même si l’animal semble sain car un animal infecté et déjà contagieux peut sembler normal pendant plusieurs mois avant que des symptômes apparaissent). Lavez bien la plaie avec du savon, désinfectez et consultez immédiatement un centre médical (immunoglobulines et vaccination post-exposition). La vaccination préventive est recommandée pour les expatriés et voyageurs à risque (randonneurs, cyclistes, spéléologues, contact avec animaux, enfants). Les immunoglobulines et vaccins modernes hautement purifiés ne sont pas disponibles dans de nombreuses régions du monde. (Sources : International Society for Infectious Diseases, Promedmail 25.08.14)

Conséquences pour le voyageur: Ce cas tragique rappelle le risque de rage et l’importance de la vaccination préventive pour les expatriés et voyageurs à risque. Les immunoglobulines sont cruciaux dans le traitement mais souvent pas disponibles.

Destinations: Inde

Maladie: Rage


Actualités apparentées:

Safetravel® ne peut remplacer le jugement de votre médecin ou pharmacien, ou d'un spécialiste en médecine tropicale, en particulier s'il s'agit de conseiller des personnes à risque. N'hésitez pas à le contacter. Il établira un plan de vaccination personnel et vous remettra des documents complémentaires. La prescription d'ordonnances médicales peut être faite par votre médecin ou par les centres de vaccinations.
Conception du site ASTRAL - Contact - Dernière mise à jour du site le 16.12.2017