Logo Safetravel Image Safetravel
RECHERCHE  
Conseils médicaux aux voyageurs | Recommandations du Comité d'experts en médecine des voyages
 
RECHERCHE  

Destinations

SénégalSénégal

Paludisme (malaria)

Le risque de paludisme existe toute l'année dans les régions à risque.
Il est recommandé de se protéger contre les piqûres de moustiques.
Il est nécessaire de prendre un médicament (chimioprophylaxie) avant, pendant et après le voyage.

Risque de paludisme:

  • haut risque: tout le pays y compris les villes

Vaccination

Les vaccins suivants sont recommandés pour tous:
 Fièvre jaune, Diphtérie, Tétanos, Poliomyélite, Rougeole, Hépatite A
Dans des conditions particulières, les vaccins suivants sont recommandés: Hépatite B, Fièvre typhoïde, Rage, Maladies à méningocoques

Remarques pour la vaccination contre la fièvre jaune:
 vaccination obligatoire (pas pour les passagers en transit d'aéroport) si provenance dans les 6 jours d'une zone d'endémie (aussi si transit d'aéroport dans cette zone); le risque peut varier rapidement

Pour la prescription de médicaments et les vaccinations, consultez un médecin traitant ou un Centre de vaccination. La vaccination contre la fièvre jaune ne peut être effectuée que par un Centre de vaccination et certains médecins.

Autres Maladies

Il existe un risque d'infection par le virus VIH / SIDA dans le monde entier lors de rapports sexuels non protégés. Protégez-vous !

Diarrhées et autres maladies: cliquez sur "aide-mémoire pour votre voyage"
Safetravel® ne peut remplacer le jugement de votre médecin ou pharmacien, ou d'un spécialiste en médecine tropicale, en particulier s'il s'agit de conseiller des personnes à risque. N'hésitez pas à le contacter. Il établira un plan de vaccination personnel et vous remettra des documents complémentaires. La prescription d'ordonnances médicales peut être faite par votre médecin ou par les centres de vaccinations.
Conception du site ASTRAL - Contact - Dernière mise à jour du site le 21.06.2018

Actualités  Actualités    Autres actualités (1/3)

Kenya, Somalie, Nigéria : poliovirus circulants de souches vaccinales et recommandations de vaccination de la polio

29/05/2018 (mise à jour: 12/06/2018)

Des poliovirus circulants dérivés de souches vaccinales ont été confirmés dans des échantillons environnementaux prélevés à Mogadishu en Somalie et à Nairobi au Kenya. Bien qu’aucun cas clinique de paralysie n’ait été rapporté dans ces deux pays, de nombreuses infections sont asymptomatiques et une circulation du virus dans ces régions ne peut être exclue. Au Nigéria, une circulation de poliovirus vaccinaux a été confirmée dans l’Etat de Jigawa où un cas de paralysie est survenu le 15 avril 2018. L'OMS a renouvellé ses recommandations provisoires de vaccination anti-poliomyélite le 10.05.2018 lors de sa 17e réunion du comité d'urgence qui sont les suivantes :

Etats infectés par le poliovirus sauvage ou vaccinal avec un risque de propagation internationale (catégories 1 + 2 ) : Afghanistan, Pakistan, Somalie, République démocratique du Congo, Nigéria, Syrie, Somalie, Kenya : séjours de plus de 4 semaines : tous les ressortissants, expatriés et voyageurs dans ces pays doivent prouver à leur sortie (douane, aéroports) qu’ils ont reçu une dose de vaccin contre la poliomyélite au cours des 12 derniers mois (documentée dans un certificat de vaccination internationale).

Etats qui n’ont plus détecté de poliovirus sauvage ou vaccinal mais qui restent à risque d'une ré-introduction du virus (catégorie 3): Cameroun, Niger, Tchad, République centrafricaine: une immunisation de base contre la poliomyélite et un rappel tous les 10 ans devraient être effectués. Ceci est valable pour les personnes qui se rendent dans les pays des catégories 1 et 2 pour un séjour de moins de 4 semaines.

De plus, d'autres pays sont considérés comme vulnérables à des flambées de polio et pour lesquels une vaccination de base et un rappel tous les 10 ans sont recommandés (professionnels de la santé : référez-vous aux tableaux Santé-voyages du bulletin de l’Office fédéral de santé publique). (Sources : Outbreak News Today 18.5.18 ; Tropimed News 25.5.18; Global Polio Eradication Initiative 29.05.2018; Promed mail Poliomyelitis Update 31.05.2018 ; OMS 17ème réunion du comité d'urgence)

Conséquences pour le voyageur : Tous les résidents suisses devraient avoir reçu une immunisation de base contre la poliomyélite. Un rappel est nécessaire pour les pays à risque selon les critères ci-dessus (à documenter dans un certificat de vaccination international). En plus, le Comité Suisse d'experts en médecine de voyage (CEMV) recommande aussi une vaccination de base contre la polio et un rappel tous les 10 ans pour tous les pays d’Afrique sub-saharienne, ainsi que pour les pays qui ont été classés vulnérables pour des flambées de polio par le « Independent Monitoring Board ».

Destinations : Afghanistan, Afrique, Centrafricaine, République, Cameroun, Kenya, Niger, Nigéria, Pakistan, Somalie, Syrienne, République arabe, Tchad, Congo, La République démocratique du (Kinshasa)

Actualités  Actualités    Autres actualités Autres actualités (2/3)

Epidémies de méningite en Afrique

27/03/2018 (mise à jour: 13/04/2018)

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) rapporte des cas de méningite à méningocoques dans plusieurs pays de la «ceinture de la méningite ». Depuis le début de l’année 2018, un total cumulé de 7'403 cas suspects de méningite (dont 566 décès) ont été notifiés à l’OMS. Jusqu’au 1er avril 2018, les pays ayant signalé des régions en épidémie sont le Ghana, le Sud Soudan et le Nigéria. Les pays ayant rapporté des districts en phase d’alerte (augmentation des cas sans atteinte du seuil épidémique) sont le Bénin, le Burkina Faso, le Cameroun, la Côte d’Ivoire, le Niger, le Sénégal, le Tchad et le Togo. En raison d’un retard dans la notification des cas de méningite et de l’identification du germe, il est difficile de connaître la situation épidémiologique actuelle dans plusieurs pays. Pour plus d’information consultez le site de l’OMS « Meningitis » .

Des épidémies de méningite saisonnières sont fréquentes dans les pays de « la ceinture de la méningite » en Afrique sub-saharienne pendant la saison sèche de décembre à juin. Elles déclinent rapidement avec l'arrivée des pluies. Les sérogroupes généralement responsables de ces épidémies sont les A, C et W135. (Ces dernières années des cas de méningite à pneumocoques ont aussi été observés). La méningite est transmise par contact direct (par gouttelettes respiratoires). En cas de symptômes (fièvre élevée, maux de tête, raideur de la nuque) il faut consulter immédiatement un médecin pour débuter un traitement antibiotique car l'évolution peut être foudroyante et devenir fatale en quelques heures. Un vaccin préventif contre les principales souches de méningocoques est disponible pour les adultes et enfants de plus d'un. (Source : WHO: Emergencies: Meningococcal meningitis, Meningitis weekly Bulletin 2018 Week 1-13)

Conséquences pour le voyageur : Une vaccination avec le vaccin conjugué anti-méningococcique quadrivalent (Menveo®) est recommandée en cas de séjour >30 jours ou en fonction du risque individuel (par ex. contacts étroits avec des personnes, travail dans les institutions sanitaires, hébergements fortement occupés, risque d‘épidémie). En cas d'épidémie, la vaccination est recommandée pour les séjours >7 jours ou lors de contact étroit avec la population.

Destinations : Afrique, Ghana, Nigéria, Soudan du Sud

Actualités  Actualités    Autres actualités (3/3)

Ramadan 2018, Umrah und MERS-CoV

10/04/2018 (mise à jour: 12/06/2018)

Le Ramadan se déroulera cette année du 16 mai au 14 juin 2018 (dates variant de 1 à 2 jours en fonction de la position de la lune selon les pays). Pendant cette période, les musulmans du monde entier doivent s'abstenir de manger, de boire et de fumer du lever du soleil jusqu'à son coucher. Les femmes enceintes, les enfants et les malades en sont dispensés. Il est recommandé aux touristes visitant des pays musulmans d'adopter un comportement discret en public et d'éviter si possible de fumer, de manger et de boire ouvertement la journée par respect et pour ne pas heurter la sensibilité des croyants (ni provoquer de tensions).

De nombreux musulmans choisissent la période du Ramadan pour effectuer le «petit pèlerinage» à La Mecque (Umrah). Cependant, en raison de l’épidémie actuelle du coronavirus du syndrome respiratoire du Moyen-Orient (MERS-CoV), le ministère de la Santé d’Arabie Saoudite déconseille le pèlerinage aux séniors (plus de 65 ans), aux enfants, aux femmes enceintes, et aux personnes souffrant de maladies chroniques (cardiaques, pulmonaires, rénales, diabète, baisse de l’immunité, maladie terminale, etc.) ou d’un cancer. Tous les pèlerins devraient s’informer sur l’épidémie de MERS-CoV et prendre des mesures de précaution. Depuis le début de l’épidémie fin 2012, 2144 infections confirmées dans le monde ont été rapportées à l’OMS (jusqu’au 15 mars 2018), dont 750 mortels. Le plus souvent, les coronavirus sont transmis par les gouttelettes respiratoires lorsqu'une personne infectée tousse ou éternue. La maladie est souvent bénigne (comme un rhume) mais plus rarement, peut entraîner une atteinte sévère des voies respiratoires pouvant être mortelle, en particulier chez des personnes souffrant de maladies chroniques. Les pèlerins peuvent avoir un risque accru d’infection dans les bains de foule, les moyens de transports bondés et les hébergements dans des espaces restreints. Pour plus d'infos, consultez notre rubrique Différents voyageurs > "Pèlerinage à La Mecque" et le site de l'OMS: Aide-mémoire MERS-CoV.  (Sources : OMS, DON 15.3.18)

Conséquences pour le voyageur : Respectez les coutumes du Ramadan. Pèlerins à La Mecque: vaccination obligatoire contre la méningite (+ fièvre jaune si provenance pays d'endémie). Il est recommandé d’être immunisé contre la poliomyélite, grippe, hépatite A (évent. B), rougeole, diphtérie-tétanos. Lavez et désinfectez souvent vos mains, et évitez de vous toucher les yeux, le nez, la bouche. Evitez les contacts avec les malades (évent. portez un masque dans les foules). Les dromadaires peuvent transmettre le MERS-CoV et il est recommandé d'éviter les contacts avec ces animaux et de ne pas boire de lait de dromadaire non pasteurisé. Consultez en cas de symptômes respiratoires.

Destinations : Monde, Arabie Saoudite