Logo Safetravel Image Safetravel
RECHERCHE  
Conseils médicaux aux voyageurs | Recommandations du Comité d'experts en médecine des voyages
 
RECHERCHE  

Destinations

SuèdeSuède

Paludisme (malaria)

Il n'y a pas de paludisme.
Il n'y a aucune précaution particulière à prendre.

Vaccination

Les vaccins suivants sont recommandés pour tous:
 Diphtérie, Tétanos, Poliomyélite, Rougeole
Dans des conditions particulières, les vaccins suivants sont recommandés: Hépatite B, FSME (et RSSE)

Pour la prescription de médicaments et les vaccinations, consultez un médecin traitant ou un Centre de vaccination.

Autres Maladies

Il existe un risque d'infection par le virus VIH / SIDA dans le monde entier lors de rapports sexuels non protégés. Protégez-vous !

Diarrhées et autres maladies: cliquez sur "aide-mémoire pour votre voyage"
Safetravel® ne peut remplacer le jugement de votre médecin ou pharmacien, ou d'un spécialiste en médecine tropicale, en particulier s'il s'agit de conseiller des personnes à risque. N'hésitez pas à le contacter. Il établira un plan de vaccination personnel et vous remettra des documents complémentaires. La prescription d'ordonnances médicales peut être faite par votre médecin ou par les centres de vaccinations.
Conception du site ASTRAL - Contact - Dernière mise à jour du site le 24.08.2016

Actualités  Actualités    Autres actualités (1/3)

L’hépatite virale tue plus de personnes que le VIH, la tuberculose ou le paludisme

18/07/2016 (mise à jour: 25/07/2016)

D’après les résultats d’une enquête récente, l’hépatite virale représente la 7ème cause de mortalité dans le monde. Cette inflammation du foie, causé par des virus, tue plus de personnes chaque année que le SIDA, la tuberculose ou le paludisme. Le nombre de victimes a passé de 890'000 en 1990 à environ 1'450’000 en 2013. Les données ont été collectées et évaluées dans 183 pays. Elles reflètent les décès par une atteinte aigue du foie pouvant mener à une insuffisance ou un cancer. Au moins 96% de ces décès seraient causés par une hépatite B et C chroniques. Elles ont majoritairement été enregistrées en Asie du sud et du sud-est. A noter que près de 400 millions de personnes vivent avec une hépatite B et C, principalement en Asie du sud-est (surtout en Thaïlande), en Chine et en Afrique tropical (surtout au Sénégal). D’ailleurs, 95 % de ces personnes ne savent pas qu’elles sont infectées. Les hépatites B et C sont causées par un virus qui infecte le foie. Elles peuvent être transmises par le sang, la salive (l’hépatite B), les relations sexuelles non protégées ou l’utilisation d’aiguilles contaminées (toxicomanie, traitements médicaux, tatouage). Les symptômes sont très variable et l’infection peut passer inaperçue bien qu’une personne soit infectieuse. Il existe un vaccin très efficace contre l’hépatite B. (Sources : worldhepatitisalliance.org 7.7.16, OMS 28.7.16)

Conséquences pour le voyageur : La vaccination contre l’hépatite B est recommandée pour les voyageurs se rendant dans une zone à haute prévalence, surtout lors de contacts étroits avec la population et de longs séjours. Employez toujours un préservatif avec un nouveau partenaire sexuel.

Destinations : Monde

Actualités  Actualités    Autres actualités Autres actualités (2/3)

Gastroentérites à norovirus sur bateaux de croisière

17/05/2016 (mise à jour: 23/05/2016)

Plus d’une dizaine de flambées de gastroentérites ont été rapportées sur des bateaux de croisières depuis le début de l’année... Les incidents les plus récents ont concerné le « Balmoral » (Fred Olsen Cruises) qui a voyagé entre la Grande-Bretagne et les Etats-Unis du 16 avril au 8 mai, à bord duquel 252 des 919 passagers (27%) ont été infectés par un norovirus ainsi que 8 membres du personnel. Une autre flambée a été confirmée par les Centers for Disease Control and Prevention (CDC) qui a rencensé 131 infections à norovirus chez passagers et 14 membres du personnel à bord du « Disney Cruise Line’s Wonder » durant la dernière semaine d’avril. Un autre incident a concerné les passagers du « Carnival Adonia » qui effectuait la première croisière entre la Floride et Cuba depuis 50 ans (entre le 1 et 8 mai 2016). Au moins 14 passagers ont eu une gastroentérite avec des symptômes compatibles avec une infection à norovirus (qui n’a cependant pas encore été confirmée par la ligne de croisière). L’agent identifié le plus souvent lors de gastroentérites à bord de bateaux de croisières est le norovirus qui est un virus extrêmement contagieux qui se transmet de personne à personne par contact direct (mains, nourriture, environnement, objets touchés par les malades) ou par voie respiratoire (gouttelettes à partir des vomissements / selles). Les symptômes sont des douleurs abdominales, des nausées, des vomissements et des diarrhées pendant 2 à 3 jours. Les malades sont encore contagieux jusqu’à 2 jours après la fin des symptômes. En général cette gastro-entérite n'entraîne pas de complication grave mais les personnes âgées ou souffrantes d’affections chroniques, les jeunes enfants et les femmes enceintes risquent un état de déshydratation. Pour plus d’info sur la santé en croisière, consultez CONSEILS SANTE : Transports : "Croisières" (Source : International Society for Infectious Diseases, Promedmail 10.5.16 ; The Huffington Post Travel 05.05.2016)

Conséquences pour le voyageur : Lavez (évent. désinfectez) soigneusement les mains après être allés aux toilettes (séchez avec des serviettes à usage unique ou jetables) et avant de manger. Les personnes malades devraient être isolées jusqu'à 2 jours après la fin des symptômes.

Destinations : Monde

Actualités  Actualités    Autres actualités (3/3)

Poliomyélite dans le monde et recommandations de vaccination

02/11/2015 (mise à jour: 09/11/2015)

Grâce aux efforts internationaux de vaccination contre la poliomyélite, des progrès dans la lutte contre cette maladie ont été observés cette année. Le nombre de cas de poliomyélite sauvage a baissé cette année (51 cas jusqu’au 22.10.2015 contre 246 durant la même période l’année dernière) et il ne reste plus que deux pays où la maladie est endémique : le Pakistan (38 cas de polio cette année) et l’Afghanistan (13 cas). En mai 2014, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) avait déclaré un état d’urgence internationale et émis de nouvelles recommandations temporaires de vaccination contre la poliomyélite. Elles sont toujours valables pour le Pakistan et l’Afghanistan : tous les ressortissants, expatriés et voyageurs ayant séjourné plus de 4 semaines dans un de ces pays, doivent prouver à leur sortie (douane, aéroports) qu’ils ont reçu une dose de vaccin contre la poliomyélite au cours des 12 derniers mois (vaccination documentée dans un certificat de vaccination internationale). La Syrie, l’Éthiopie, Israël, l’Irak, le Cameroun, la Guinée équatoriale, le Nigeria et la Somalie ont obtenu un statut de «States no longer infected by wild poliovirus, but which remain vulnerable to international spread» (Etats qui n’ont plus détecté de poliovirus sauvage depuis plus de 12 mois mais qui restent exposés à un risque de propagation internationale) : Pour ces pays, une immunisation de base contre la poliomyélite et une vaccination de rappel tous les 10 ans devraient être effectués.

Conséquences pour le voyageur : Tout le monde devrait recevoir une immunisation de base contre la polio et un rappel tous les 10 ans en cas de voyage dans un pays à risque. Afghanistan et Pakistan: un rappel datant de moins d’un an avant de quitter le pays (séjours plus de 4 semaines)

Destinations : Afghanistan, Cameroun, Éthiopie, Guinée équatoriale, Israël, Irak, Monde, Nigéria, Pakistan, Somalie, Syrienne, République arabe