Logo Safetravel Image Safetravel
RECHERCHE  
Conseils médicaux aux voyageurs | Recommandations du Comité d'experts en médecine des voyages
 
RECHERCHE  

Destinations

MarocMaroc

Paludisme (malaria)

De manière générale, il n'y a pas de paludisme dans le pays. Un risque minimal de paludisme existe dans certaines zones.
Dans tous les cas, il est recommandé de se protéger contre les piqûres de moustiques.
Il n'est donc pas nécessaire de prendre un médicament.

Risque de paludisme:

  • risque théorique; derniers cas autochtones 2010 (P. falciparum) à Casablanca, problablement après importation d'Afrique, sinon P. vivax; déclaré officiellement exempt de paludisme (OMS mai 2010)

Vaccination

Les vaccins suivants sont recommandés pour tous:
 Diphtérie, Tétanos, Poliomyélite, Rougeole, Hépatite A
Dans des conditions particulières, les vaccins suivants sont recommandés: Hépatite B, Fièvre typhoïde, Rage

Pour la prescription de médicaments et les vaccinations, consultez un médecin traitant ou un Centre de vaccination.

Autres Maladies

Il existe un risque d'infection par le virus VIH / SIDA dans le monde entier lors de rapports sexuels non protégés. Protégez-vous !

Diarrhées et autres maladies: cliquez sur "aide-mémoire pour votre voyage"
Safetravel® ne peut remplacer le jugement de votre médecin ou pharmacien, ou d'un spécialiste en médecine tropicale, en particulier s'il s'agit de conseiller des personnes à risque. N'hésitez pas à le contacter. Il établira un plan de vaccination personnel et vous remettra des documents complémentaires. La prescription d'ordonnances médicales peut être faite par votre médecin ou par les centres de vaccinations.
Conception du site ASTRAL - Contact - Dernière mise à jour du site le 02.07.2016

Actualités  Actualités    Autres actualités (1/5)

Epidémies de rougeole dans le monde

09/05/2016 (mise à jour: 18/05/2016)

La rougeole continue de sévir dans le monde et à causer d’importantes épidémies, y compris en Europe. La Grande-Bretagne a recensé plus de 60 cas de rougeole à Londres durant les 2 derniers mois, dont 48 chez des enfants de plus de 15 ans. En Roumanie, 129 cas (58 confirmés) ont été rapportés, en majorité chez des personnes non vaccinées vivant dans les districts de Bistrita Nasaud et Cluj. La Nouvelle-Zélande a rapporté une flambée à Waikato avec depuis fin mars, au moins 8 cas confirmés et 5 cas suspectés, dont une personne infectée le 16 avril au festival Tainui Kapa Haka qui a rassemblé plus de 5000 personnes. La Chine a recensé plus de 8'000 cas confirmés durant les 3 premiers mois de l’année. La Mongolie aurait rapporté 3'500 cas confirmés de rougeole jusqu’à fin avril et plus de 18'000 cas suspectés, et plusieurs enfants seraient décédés, y compris dans la capitale Oulan-Bator qui est particulièrement touchée. En Afrique, les pays rapportant plusieurs milliers de cas de rougeoles sont : le Tchad (5'832 cas, 79 décès), le Nigéria (3’804 cases, 26 décès), la République démocratique du Congo (3’976 cases, 13 décès), le Libéria (1’341 cas, 34 décès), le Cameroun (1’338 cases, 6 décès), le Burkina Faso (1’258 cas, 10 décès), la Guinée (1’013 cases, 2 décès), et plusieurs centaines de cas ont été recensés cette année au Benin, en République Centre Africaine, en Côte d'Ivoire, en Mauritanie, au Mali, Niger, Sénégal, Sierra Leone et Togo. Bien que généralement bénigne, la rougeole peut occasionner de graves complications, telles des encéphalites et des pneumonies, voire le décès dans de rares cas. La protection (proche de 100%) est obtenue après avoir reçu deux doses de vaccins (ROR) ou après avoir eu la maladie. Il est conseillé de vérifier le statut vaccinal et si nécessaire de le compléter avec deux doses. Pour les voyageurs, la vaccination n’est pas uniquement un acte personnel servant à se protéger soi-même ou ses enfants, c’est aussi un acte solidaire pour éviter la transmission de maladies dans le monde entier, en particulier dans les pays en développement. Chaque année près de 200'000 personnes décèdent de la rougeole dans le monde. (Sources: WO European Centre for Disease Prevention and Control, CDTR week 17, 24-30 April 2017; WHO, Measles and rubella monthly country reports to the Western Pacific Regional Office by 20 April 2016, Volume 10, Issue 4, April 2016, Tropimed News 04.05.2016)

Conséquences pour le voyageur : Les enfants dès l’âge de 12 mois (dès 6-9 mois si très haut risque) ainsi que toute personne née après 1963 n’ayant pas eu la maladie, devraient être vaccinés contre la rougeole avec 2 doses (contre-indication si grossesse ou déficit immunitaire sévère).

Destinations : Afrique, Chine, Royaume-Uni, Mongolie, Nouvelle-Zélande, Roumanie

Actualités  Actualités    Autres actualités Autres actualités (2/5)

Afrique : épidémies de méningite

09/02/2016 (mise à jour: 10/06/2016)

L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) rapporte des épidémies de méningite dans plusieurs pays de la «ceinture de la méningite ». Depuis le début de l'année, un total cumulé de 14'522 cas suspects de méningite (dont 1'218 décès) ont été notifiés à l’Organisation Mondiale de la Santé. Les pays rapportant le plus de cas sont le Ghana (2'346 cas), le Togo (1'825 cas), le Burkina Faso (2'002 cas) et le Niger (1'528 cas). La République Démocratique du Congo, pays situé en dehors de la ceinture de la méningite, rapporte 3'359 cas. Les pathogènes les plus souvent identifiés sont le Nesseria meningitis du sérogroupe W au Togo et le Streptococcus pneumoniae au Ghana. Quelques cas isolés de Nesseria meningitidis du sérogroupe C ont été rapportés au Niger, au Ghana et au Burkina Faso. Des épidémies de méningite saisonnières sont fréquentes dans les pays de l’Afrique sub-saharienne pendant la saison sèche de décembre à juin. Elles déclinent rapidement avec l'arrivée des pluies. Les sérogroupes généralement responsables de ces épidémies sont les A, C et W135. La méningite est transmise par contact direct (par gouttelettes respiratoires). En cas de symptômes (fièvre élevée, maux de tête, raideur de la nuque) il faut consulter immédiatement un médecin pour débuter un traitement antibiotique car l'évolution peut être foudroyante et devenir fatale en quelques heures. Un vaccin préventif est disponible pour les adultes et enfants de plus de 1 an. (Sources : OMS ; Bulletin de rétro-information sur la méningite cérébrospinale Semaine 2-13 2016).

Conséquences pour le voyageur : La vaccination contre la méningite à méningocoques quadrivalent (Menveo®) est recommandée pour des séjours de > 1 mois dans ces pays, ou, pour tout voyage à risque augmenté (épidémie locale, contacts étroits) de > 1 semaine.

Destinations : Afrique, Burkina Faso, Ghana, Niger, Togo, Congo, La République démocratique du (Kinshasa)

Actualités  Actualités    Autres actualités Autres actualités (3/5)

Ramadan 2016, Umrah et MERS-CoV

07/06/2016 (mise à jour: 20/06/2016)

Le Ramadan se déroulera cette année du lundi 6 juin au lundi 4 juillet 2016 (dates variant de 1 à 2 jours en fonction de la position de la lune qui est différente selon les pays). Pendant cette période, les musulmans du monde entier doivent s'abstenir de manger, de boire et de fumer du lever du soleil jusqu'à son coucher. Les femmes enceintes, les enfants et les malades en sont dispensés. Il est recommandé aux touristes visitant des pays musulmans d'adopter un comportement discret en public et d'éviter si possible de fumer, de manger et de boire ouvertement la journée par respect et pour ne pas heurter la sensibilité des croyants (ni provoquer de tensions).

De très nombreux musulmans choisissent la période du Ramadan pour effectuer le «petit pèlerinage» à La Mecque (Umrah). Cependant, en raison de l’épidémie actuelle du coronavirus du syndrome respiratoire du Moyen-Orient (MERS-CoV), le Ministère de la santé d’Arabie Saoudite déconseille le pèlerinage aux séniors (plus de 65 ans), aux enfants, aux femmes enceintes, et aux personnes souffrant de maladies chroniques (cardiaques, pulmonaires, rénales, diabète, baisse de l’immunité, maladie terminale, etc.) ou d’un cancer. Tous les pèlerins devraient s’informer sur l’épidémie de MERS-CoV et prendre des mesures de précaution.  Depuis le début de l’épidémie fin 2012, 1’733 infections confirmées dans le monde ont été rapportées à l’OMS (jusqu’au 16 mai 2016). Ce virus peut se transmettre de personne à personne par les gouttelettes respiratoires en cas de contact rapproché avec une personne malade qui tousse ou éternue, avec un risque accru dans les bains de foule, les moyens de transports bondés et les hébergements dans des espaces restreints. Une bonne hygiène et des mains (eau et savon) et surtout une désinfection avec une lotion hydro-alcoolique (minimum 70% d’éthanol, plusieurs fois par jour et toujours avant de manger, à prendre avec vous dans vos bagages) diminuent le risque d’infection. Evitez de vous toucher les yeux, le nez et la bouche et éloignez-vous de toute personne qui éternue ou tousse. Portez un masque dans les lieux bondés. Consultez un médecin en cas de symptômes respiratoires pendant ou après un voyage sur la Péninsule Arabique. Le virus peut infecter les chameaux/ dromadaires et il est recommandé d’éviter le contact avec ces animaux ainsi que de boire leur lait. Pour plus d'infos, consultez notre rubrique Différents voyageurs > "Pèlerinage à La Mecque" (Sources : OMS, DON 16.05.2016 Coronavirus du syndrome respiratoire du Moyen-Orient (MERS-CoV) – Arabie saoudite; Ministry of Haj and Umrah of Saudi Arabia)

Conséquences pour le voyageur : Respectez les coutumes du Ramadan. Pèlerins: vaccination obligatoire contre la méningite (+ fièvre jaune si provenance pays d'endémie). Il est recommandé d’être immunisé contre la poliomyélite, grippe, hépatite A (évent. B), rougeole, diphtérie-tétanos.

Destinations : Monde, Arabie Saoudite

Actualités  Actualités    Autres actualités Autres actualités (4/5)

Gastroentérites à norovirus sur bateaux de croisière

17/05/2016 (mise à jour: 23/05/2016)

Plus d’une dizaine de flambées de gastroentérites ont été rapportées sur des bateaux de croisières depuis le début de l’année... Les incidents les plus récents ont concerné le « Balmoral » (Fred Olsen Cruises) qui a voyagé entre la Grande-Bretagne et les Etats-Unis du 16 avril au 8 mai, à bord duquel 252 des 919 passagers (27%) ont été infectés par un norovirus ainsi que 8 membres du personnel. Une autre flambée a été confirmée par les Centers for Disease Control and Prevention (CDC) qui a rencensé 131 infections à norovirus chez passagers et 14 membres du personnel à bord du « Disney Cruise Line’s Wonder » durant la dernière semaine d’avril. Un autre incident a concerné les passagers du « Carnival Adonia » qui effectuait la première croisière entre la Floride et Cuba depuis 50 ans (entre le 1 et 8 mai 2016). Au moins 14 passagers ont eu une gastroentérite avec des symptômes compatibles avec une infection à norovirus (qui n’a cependant pas encore été confirmée par la ligne de croisière). L’agent identifié le plus souvent lors de gastroentérites à bord de bateaux de croisières est le norovirus qui est un virus extrêmement contagieux qui se transmet de personne à personne par contact direct (mains, nourriture, environnement, objets touchés par les malades) ou par voie respiratoire (gouttelettes à partir des vomissements / selles). Les symptômes sont des douleurs abdominales, des nausées, des vomissements et des diarrhées pendant 2 à 3 jours. Les malades sont encore contagieux jusqu’à 2 jours après la fin des symptômes. En général cette gastro-entérite n'entraîne pas de complication grave mais les personnes âgées ou souffrantes d’affections chroniques, les jeunes enfants et les femmes enceintes risquent un état de déshydratation. Pour plus d’info sur la santé en croisière, consultez CONSEILS SANTE : Transports : "Croisières" (Source : International Society for Infectious Diseases, Promedmail 10.5.16 ; The Huffington Post Travel 05.05.2016)

Conséquences pour le voyageur : Lavez (évent. désinfectez) soigneusement les mains après être allés aux toilettes (séchez avec des serviettes à usage unique ou jetables) et avant de manger. Les personnes malades devraient être isolées jusqu'à 2 jours après la fin des symptômes.

Destinations : Monde

Actualités  Actualités    Autres actualités (5/5)

Poliomyélite dans le monde et recommandations de vaccination

02/11/2015 (mise à jour: 09/11/2015)

Grâce aux efforts internationaux de vaccination contre la poliomyélite, des progrès dans la lutte contre cette maladie ont été observés cette année. Le nombre de cas de poliomyélite sauvage a baissé cette année (51 cas jusqu’au 22.10.2015 contre 246 durant la même période l’année dernière) et il ne reste plus que deux pays où la maladie est endémique : le Pakistan (38 cas de polio cette année) et l’Afghanistan (13 cas). En mai 2014, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) avait déclaré un état d’urgence internationale et émis de nouvelles recommandations temporaires de vaccination contre la poliomyélite. Elles sont toujours valables pour le Pakistan et l’Afghanistan : tous les ressortissants, expatriés et voyageurs ayant séjourné plus de 4 semaines dans un de ces pays, doivent prouver à leur sortie (douane, aéroports) qu’ils ont reçu une dose de vaccin contre la poliomyélite au cours des 12 derniers mois (vaccination documentée dans un certificat de vaccination internationale). La Syrie, l’Éthiopie, Israël, l’Irak, le Cameroun, la Guinée équatoriale, le Nigeria et la Somalie ont obtenu un statut de «States no longer infected by wild poliovirus, but which remain vulnerable to international spread» (Etats qui n’ont plus détecté de poliovirus sauvage depuis plus de 12 mois mais qui restent exposés à un risque de propagation internationale) : Pour ces pays, une immunisation de base contre la poliomyélite et une vaccination de rappel tous les 10 ans devraient être effectués.

Conséquences pour le voyageur : Tout le monde devrait recevoir une immunisation de base contre la polio et un rappel tous les 10 ans en cas de voyage dans un pays à risque. Afghanistan et Pakistan: un rappel datant de moins d’un an avant de quitter le pays (séjours plus de 4 semaines)

Destinations : Afghanistan, Cameroun, Éthiopie, Guinée équatoriale, Israël, Irak, Monde, Nigéria, Pakistan, Somalie, Syrienne, République arabe